FEI retire les Championnats du monde aux Emirats

Reuters

Les Emirats "ne sont présentement pas en position de garantir que le bien-être des chevaux sera pleinement assuré aux Championnats du monde d'endurance cette année", à Dubaï, à partir du 10 décembre, a annoncé la FEI jeudi. 

Jusqu'à nouvel ordre, aucun évènement organisé par la Fédération émiratie ne sera reconnue par la FEI, a ajouté la FEI, qui s'est mis en quête d'un nouveau lieu pour remplacer Dubaï.

La FEI avait suspendu les Emirats le 12 mars 2015 en raison de la mort d'un cheval lors d'une compétition, de diverses maltraitances et aussi de forts soupçons d'organisation de courses factices pour qualifier des cavaliers à d'autres compétitions plus prestigieuses.

La Fédération internationale a reconnu "le grand travail et les progrès" de la Fédération émiratie depuis la fin de suspension en juillet. Mais, "en même temps, les membres du bureau (de la FEI) sont unanimes pour dire que les infractions aux réglements sont inacceptables".

Les courses longues distances avaient à nouveau été suspendues aux Emirats en février.

Les Fédérations américaine et suisse avaient alors menacé de boycotter les prochains Championnats du monde.

Les Emirats Arabes Unis, en premier lieu Dubaï, sont les principaux acteurs sportifs et économiques de l'endurance.

L'endurance s'est développée en grande partie grâce à la manne des pétrodollars, principalement sous la volonté du Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum. Le Premier ministre des Emirats Arabes Unis, et émir de Dubaï, avait remporté le titre mondial en 2012.