Cancellara en costaud

Le Suisse Fabian Cancellara (Trek), parvenu à rester dans le groupe de tête, s'est offert mercredi la deuxième étape du Tour d'Oman, la plus longue (195,5 km) de l'épreuve, courue sous une très forte chaleur, qui a vu certaines têtes d'affiche perdre déjà plusieurs dizaines de secondes.

Vainqueur au sprint parmi un groupe d'une vingtaine de coureurs, devant l'Espagnol Alejandro Valverde et le Belge Greg Van Avermaet, Cancellara, victorieux de la première édition du Tour d'Oman en 2010, s'est emparé du maillot rouge de leader.

Le Suisse compte quatre secondes d'avance sur Valverde, alors que l'Autrichien Patrick Konrad, troisième, pointe à cinq secondes.

"C'était un sprint long, difficile, parce qu'il était en montée. Je suis vraiment satisfait. Jusqu'au ravitaillement, je me suis dit que ça n'allait pas être une bonne journée, j'avais tellement chaud... Puis on a changé de direction vers la mer, il faisait quelques degrés de moins", a expliqué Cancellara.

"Les meilleurs grimpeurs, j'ai juste essayé de les suivre avec les forces qu'il me restait", a précisé le Suisse, arrivé dans le sultanat avec une sinusite.

"Je sais que dans quelques années, ce sera fini pour moi, donc j'essaie d'en profiter !", a-t-il ajouté.

Avec deux ascensions nerveuses dans les 25 derniers kilomètres, et un parcours sinueux et vallonné entre les deux, l'étape entre Al Hazm Castle et Al Bustan promettait de creuser de premiers écarts.

Le peloton, revenu sur le dernier échappé du jour et emmené par la formation Movistar, n'a pas manqué d'exploser dans cette portion finale.

Outre les trois coureurs montés sur le podium, le Polonais Rafal Majka, l'Américain Tejay Van Garderen ou encore le Slovaque Peter Sagan ont tenu le rythme et franchi la ligne dans le groupe de tête.

Mais l'Italien Vincenzo Nibali, vainqueur de la Grande Boucle 2014, et l'Espagnol Joaquim "Purito" Rodriguez, distancés du premier groupe, ont cédé respectivement 46 sec et 55 sec. Le Français Thibaut Pinot, troisième du Tour de France l'été dernier, a même été relégué à 4 min 59 sec, accablé par la chaleur.

Jeudi, la troisième étape, au départ et à l'arrivée d'Al Mussanah, décrit deux boucles sur un parcours de 158,5 km.