London: Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show

Reuters

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, victorieuse du 100 m dans un temps canon (10 sec 78/100), et la Kényane Hellen Obiri, auteure de la meilleure performance mondiale de l'année sur 5000 m (14 min 20 sec 36), ont brillé dimanche lors du meeting Ligue de diamant de Londres. 

Le duel tant attendu entre Fraser-Pryce et la star locale Dina Asher-Smith a tourné court. La double championne olympique jamaïcaine (2008, 2012) était bien plus forte et a encore effectué une véritable démonstration sur la piste londonienne. 

En échouant à seulement 5 centièmes du meilleur chrono de 2019 (10 sec 73) qu'elle détient à égalité avec sa compatriote Ellen Thompson, Fraser-Pryce a fait une très grosse impression, confirmant son retour au premier plan deux ans après être devenue maman. L'affrontement qui s'annonce aux Mondiaux de Doha (27 septembre-6 octobre) entre les deux Jamaïcaines promet ainsi de faire des étincelles. 

"C'est un chrono fabuleux, a déclaré la sprinteuse de 32 ans. Je me sens bien en ce moment et mon objectif est de m'assurer que je serai au point lorsque j'arriverai à Doha. À l'heure actuelle, c'est très serré entre toutes les filles mais j'irai clairement chercher un podium à Doha. La saison est longue et donc j'espère que mon expérience fera la différence."

Asher-Smith, 2e en 10 se 92/100, s'est elle trouvée "en pleine forme" même si elle s'est dite "frustrée" par son temps, précisant qu'elle devait encore "travailler sur quelques points."
                  
Obiri aime Londres
                  
L'autre temps fort du meeting a été le 5000 m dominé par une irrésistible Helen Obiri. Sur la piste qui l'avait sacrée championne du monde de la distance en 2017, la 5e meilleure performeuse de l'histoire a su mater la concurrence, notamment Sifan Hassan. 

La Néerlandaise, qui venait tout juste de battre le record du monde du mile (4 min 12 sec 33/100, le 12 juillet à Monaco), avait annoncé vouloir s'attaquer au meilleur chrono de tous les temps sur 5000 m. Mais elle n'a rien pu faire contre Obiri dans les 300 derniers mètres, se contenant de la 3e position (14 min 22 sec 12/100) avec tout de même un beau record d'Europe à la clé.     

"Je suis très heureuse parce que c'est ma piste préférée et j'ai couru comme je le voulais, a expliqué Obiri. Dans le dernier tour, j'ai poussé très fort et en dépassant Hassan, je me suis dit: +voyons voir si elle peut me rattraper+." 

Hassan, encore "fatiguée physiquement et émotionnellement" par son exploit monégasque, pouvait de son côté difficilement faire la fine bouche en repartant de Londres avec un record continental.

Chez les hommes, c'est le Chinois Zhenye Xie qui a fait le spectacle sur 200 m en battant le record d'Asie (19 sec 88/100), pulvérisant son meilleur chrono (20 sec 16/100). Il devient le 6e meilleur performeur de l'année.