Dopage: trois sportifs, dont un médaillé de bronze, contrôlés positifs aux JO-2012

Reuters

L'Azerbaïdjanais Valentin Hristov, médaillé de bronze en haltérophilie, et deux autres sportifs ayant aussi participé aux Jeux olympiques 2012 à Londres ont été contrôlés positifs grâce à des réanalyses d'échantillons, a annoncé le Comité international olympique (CIO), vendredi dans un communiqué.

Valentin Hristov (34 ans) a été contrôlé positif au turinabol (stéroïde) et a été ainsi disqualifié des JO-2012. Il perd sa médaille de bronze dans la catégorie des 56 kg.

Les athlètes bélarusses Alena Matoshka (36 ans) et Anis Ananenka (33 ans) ont également été contrôlés positifs, à l'oxandrolone (stéroïde) pour la première et au turinabol pour le second. Matoshka n'avait pas passé les qualifications du lancer de marteau à Londres, alors qu'Ananenka s'était arrêté en série du 800 m. Tous les deux sont disqualifiés.

Le CIO avait annoncé début novembre que de nouvelles réanalyses d'échantillons des JO-2012 étaient en cours, faisant "appel aux méthodes scientifiques les plus récentes".

Confiées à l'Autorité de contrôle internationale (ITA), elles vont se poursuivre en 2019, alors que le délai de prescription sera atteint en 2020.

Ce programme de réanalyses a permis de révéler plus d'une cinquantaine de cas positifs, et de retirer une vingtaine de médailles des JO-2012, alors que pendant les Jeux, seulement une dizaine de cas positifs avaient été révélés.