Saint-Pétersbourg : Mladenovic n'a pas existé

Kristina Mladenovic s’est inclinée ce dimanche en finale du tournoi de Saint-Pétersbourg, sèchement battue par la Tchèque Petra Kvitova (6-1, 6-2) en 1h06 de jeu.

C'est tout le paradoxe du classement WTA. Kristina Mladenovic va quitter le Top 10, lundi, pour glisser vers la 13e place. Mais la Française peut tout de même tirer un bilan positif de sa performance au tournoi de Saint-Pétersbourg. 

Mladenovic avait rallié la Russie avec le poids sur les épaules de sa terrible série de 15 défaites consécutives. Elle y a donc mis fin, mardi, en dominant Dominika Cibulkova, avant d'enchaîner contre Siniakova et Kasatkina pour s'offrir une nouvelle finale ici-même, un an après y avoir décroché le deuxième titre de sa carrière. Sa victoire en double à l'Open d'Australie lui a sans doute octroyé une certaine confiance. D'ailleurs, joli clin d'oeil, sa partenaire de Melbourne Timea Babos a remporté l'autre tournoi de la semaine, à Taipei.

Mladenovic, elle, ne repartira pas avec le trophée. En finale, la Nordiste n'a rien pu faire contre Petra Kvitova (6-1, 6-2), 29e mondiale, mais qui vaut beaucoup mieux que ce classement en indoor, où elle peut imposer sa puissance et sa qualité de frappe. Après deux jeux accrochés, la rencontre a viré au cavalier seul, avec pour illustration la statistique des coups gagnants, qui atteint le total assez irréel de 25-2 pour Kvitova vers la fin du deuxième set. Mladenovic a alors eu un petit sursaut d'orgueil en se procurant ses trois seules balles de break de la partie à 5-2 dans la deuxième manche, en vain. Il n'y avait sans doute rien faire contre la double lauréate de Wimbledon sur cette rencontre. Et Mladenovic peut quitter la Russie la tête haute, en direction de Mouilleron-le-Captif, où se disputera le quart de finale de Fed Cup entre la France et la Belgique le week-end prochain.