Garcia bat encore Sharapova

Caroline Garcia n'a plus peur de Maria Sharapova. La Française, sixième du classement WTA, a pris le dessus sur la Russe, aujourd'hui 22e, pour la deuxième fois de sa carrière (et de rang), après un premier tour à Stuttgart en début d'année (3-6, 7-6 [6], 6-4), et s'est qualifiée pour les quarts de finale du tournoi Premier de Montréal jeudi (dur extérieur). Sa triste défaite face à Sharapova au deuxième tour de Roland-Garros en 2011 (3-6, 6-4, 6-0), alors qu'elle avait empoché le premier set et qu'elle n'était âgée que de 17 ans, avait laissé des traces (trois revers par la suite en autant de rencontres).

Mais c'est du passé, n'en parlons plus. Ou laissons-là en parler elle-même… "Je pense que la battre à Stuttgart après un bon combat a fait la différence. C'était spécial pour moi, j'avais toujours en tête le match de Roland, a-t-elle reconnu devant la presse, plus confiante. Et la battre de nouveau, peu importe le classement qu'elle a, reste encore spécial, car elle a beaucoup d'expérience, c'est une guerrière. Rien n'est jamais fini avec elle."

Sharapova: "Elle a extrêmement bien joué"

Là, quand même, Sharapova a à peine commencé (6-3, 6-2 ; 1h30). Elle a mené 2-0, mais Garcia a résisté. Cette dernière a alors mis de la pression sur le service adverse, a pris la balle plus tôt et a retourné avec énergie. Elle a égalisé et a remporté six des sept jeux suivants. Sharapova a tenu jusqu'à 2-2 dans la seconde manche, avant de devoir reconnaître la supériorité de la Lyonnaise et de ses dix petites fautes directes: "Elle a extrêmement bien joué, elle a été très cohérente. Pas moi".

Il faudra pour "Caro" Garcia savoir reproduire cette performance contre Simona Halep, la n°1 mondiale tombeuse de Venus Williams 6-2, 6-2, en quarts (son septième de la saison). Un test encore plus grand. Plus fort. À en donner la chair de poule ?