Christophe Galtier : "La note est amère"