Reuters

Saint-Etienne n'a pas fait le poids

Après avoir bien résisté en première période, Saint-Etienne a finalement été lourdement battu (3-0) par Manchester United à Old Trafford, en 16e de finale aller de Ligue Europa.

Lors du tirage au sort à la fin de l'année 2016, les hommes de Christophe Galtier étaient ravis de pouvoir avoir l'occasion de se frotter à un grand d'Europe, tout en ayant conscience de la grande difficulté de la tâche qui les attendait. Et jeudi soir, l'AS Saint-Etienne a pris une leçon de réalisme à Old Trafford, face à Manchester United (3-0), en 16e de finale aller de la Ligue Europa.

Pourtant, le début de rencontre est incontestablement à l'avantage des visiteurs. Les Red Devils sont battus dans l'engagement et dans l'envie, provoquant la colère d'un José Mourinho décidé à faire la différence dès la première manche. Et pour ce faire, Juan Mata, Paul Pogba et surtout Anthony Martial, de retour en forme, sont notamment alignés d'entrée. Mais le ballon est presque confisqué par les Verts pendant le premier quart d'heure.

Le triplé d'Ibrahimovic

Et justement, sur coup franc, Zlatan Ibrahimovic se rappelle aux bons souvenirs des pensionnaires du Chaudron en débloquant la situation sur un coup franc dévié (1-0, 15e) sur lequel Stéphane Ruffier se montre un peu lourd et emprunté. Peut-être l'ancien Monégasque a-t-il en tête toutes les misères que lui a fait endurer le Suédois dans un passé récent, lorsqu'il portait les couleurs du Paris Saint-Germain.

Avant ces retrouvailles, "Ibra" avait en effet marqué pas moins de 14 réalisations en seulement 13 rencontres. Un ratio monumental qui laisse forcément des traces. Et comme pour mieux retourner le couteau dans la plaie, le Mancunien va une nouvelle fois faire très mal au portier français. Car si la première période aura notamment permis aux Verts de se mettre en avant, le deuxième acte sera lui plus largement à l'avantage des pensionnaires de Premier League.

Et le n°9 de MU ira même jusqu'à s'offrir un triplé (75e et 88e sur penalty) pour enfoncer un peu plus l'ASSE et son gardien de but. Ruffier restera la victime préférée de l'ancien Rossonero au cours de sa carrière, même si ce score largement à l'avantage des Anglais mènera peut-être le "Special One" à reposer son vétéran lors du match retour, programmé mercredi prochain à Geoffroy-Guichard. Car la qualification de Manchester United est presque actée.