Reuters

L’OL a fait le plus dur

Sauf scénario catastrophe dans une semaine, Lyon verra les huitièmes de finale de la Ligue Europa. L’OL s’est mis à l’abri en s’imposant sur la pelouse de l’AZ Alkmaar (4-1), jeudi soir.

Vu la dynamique actuelle de l’OL, il y avait de quoi être inquiet. Mais Lyon, qui restait sur quatre défaites en cinq matches, a parfaitement négocié son déplacement à Alkmaar (4-1), jeudi soir en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa. Même s’ils ont été bousculés par les Néerlandais, les Gones ont fait la différence, grâce notamment à un doublé d’Alexandre Lacazette, et se sont a priori mis à l’abri avant le retour, dans une semaine.

L’essentiel est là, donc. Peu importe la manière. Car contrairement à ce que le score laisse entendre, les joueurs de Bruno Genesio n’ont pas complètement survolé les débats. Sans un bon Anthony Lopes, décisif en première période (11e, 34e) et sauvé par la maladresse des attaquants adverses en seconde (46e, 53e), la rencontre aurait été totalement différente. Mais il y a aussi, évidemment, de sérieux motifs de satisfaction pour l’entraîneur rhodanien.

Le pari réussi du 4-4-2

Le système en 4-4-2 losange, qu’il a utilisé pour la première fois de la saison contre l’AZ, mérite que le technicien lyonnais y revienne lors des prochaines sorties. Ce dispositif a permis à Lucas Tousart, titularisé au milieu côté droit, de se mettre en valeur. C’est lui qui a ainsi ouvert le score sur un corner de Nabil Fekir (1-0, 26e) et qui a, ensuite, trouvé Alexandre Lacazette dans la profondeur sur le troisième but de son équipe, peu avant l’heure de jeu (3-0, 57e).

Cette complémentarité offensive s’est aussi vérifiée quand, après un joli contrôle orienté, Corentin Tolisso a servi l’artificier lyonnais pour faire le break avant le repos (2-0, 45e+2). Le hic, pour les Gones, aurait pu être ce penalty concédé suite à une faute d’Emanuel Mammana sur Levi Garcia et transformé par Alireza Jahanbakhsh (3-1, 68e). Mais sur un ultime contre (4-1, 90e+5), Houssem Aouar a évité aux siens toute frayeur avant la revanche au Parc OL.