Garcia: ''Que le Vélodrome reste un atout''

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, dans une mauvaise passe, attend du "soutien" de la part des supporters.

"Il y a une chose dont on n'a pas parlé: il faut que le Vélodrome reste un atout." Si Rudi Garcia n'a pas voulu souffler sur les braises ce mercredi, répondant à des questions brûlantes de la presse (critiques personnelles, Patrice Évra, Romain Danzé…) avec un ton diplomatique, il avait néanmoins un message à faire passer au public du stade marseillais, (déjà) en grogne (banderole à l'encontre du président Jacques-Henri Eyraud, chants "Garcia démission !"…) après deux défaites cinglantes de rang en championnat (6-1 à Monaco puis 3-1 contre Rennes).

"Je ne demande rien, s'est prémuni l'entraîneur de l'OM, mais les joueurs ont besoin de soutien." Il trouve donc "dommage" la faible affluence annoncée jeudi soir (21h05) - le virage Nord sera même fermé - pour le premier match de groupe en Ligue Europa, face aux Turcs du Konyaspor, car "plus c'est rempli, mieux c'est".

Son capitaine Dimitri Payet va plus loin: "Entre guillemets, ça m'emmerde ! Parce que quand on ira à l'extérieur, on sera attendus Le Vél' doit être une force pour nous. Moi, je suis aussi revenu pour son ambiance de feu Je l'aime". Les Olympiens savent ce qu'ils ont à faire: (re)gagner.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement