Ligue des Champions : Giroud, le joker de Chelsea ?

 

Antonio Conte a souvent changé de système depuis plusieurs matches (et plus d’un mois), installant Eden Hazard en faux n°9. On se souvient notamment du huitième de finale aller contre le FC Barcelone. Alvaro Morata comme Olivier Giroud sont ainsi condamnés au banc. L’un de ces deux hommes jouera-t-il mercredi au Camp Nou, alors que les Blues espèrent subir du mieux possible avant de placer des contres meurtriers ? Chez les anciens joueurs du club, il existe des défenseurs dans les deux camps. William Gallas, par exemple, plaide pour son compatriote.

"Quand Arsène Wenger le mettait sur le banc à Arsenal, il montrait à tout le monde qu’il pouvait faire le job. Tout le monde sait que Morata est le premier choix, mais s’il ne joue pas bien, il y a un buteur derrière." Gallas s’adresse directement aux supporters (pour Goal.com), qui pourraient en vouloir à Giroud en tant qu’ancien joueur des Gunners: "Pour sa famille, c’était très important pour lui de rester à Londres. Je comprends très bien, j’ai fait la même chose dans le sens inverse. Mais au final, qu’est-ce qui est le plus important ? C’est de donner 100% pour le maillot qu’on porte. Qu’il soit rouge ou bleu. C’est ce que j’ai fait, et je suis sûr que c’est ce que Giroud fera aussi."

Giroud loin d'être favori

Pour Frank Lampard, particulièrement pour ce match face au Barça, c’est au contraire Morata qui doit jouer (comme il l’a expliqué à l’Evening Standard): "C’est pour de grandes occasions comme ça que Chelsea a acheté Morata 65 millions d’euros au Real Madrid. Il doit mieux jouer, il doit être plus fort physiquement et mieux garder le ballon. Il a le physique et la technique pour ça. Mais c’est aussi un bon pivot pour ses coéquipiers, qui peuvent courir derrière lui. Il peut faire ce boulot plus naturellement qu’Eden Hazard qui, si on lui enlève cette responsabilité d’être en pointe, peut lui-même être plus impliqué dans le jeu."

Une théorie qui se reçoit tout à fait, mais on peut aussi l’appliquer à Giroud. Voire plus, tant le Français a fait ses preuves dans ce rôle de pivot… "Morata est candidat, a simplement confirmé Antonio Conte en conférence de presse. Il a montré une grande volonté de se battre pour cette place." Pas un mot sur Giroud, mais la question n’a pas été posée à l’entraîneur de Chelsea. Le Français est loin d’être favori, donc, pour guider les Blues vers le "bis repetita" de 2012, lorsque les Londoniens avaient éliminé Barcelone (en demi-finales) avant de remporter la compétition.