Reuters

Kimpembe, quelle première !

Suppléant de Thiago Silva, Presnel Kimpembe n’a pas manqué ses grands débuts en Ligue des champions. Le jeune défenseur parisien a été monstrueux face au Barça (4-0).

C’était un coup dur, une blessure qui tombait mal. Le genre de couac qui risquait de coûter cher. Mais finalement, l’absence de Thiago Silva n’a pas du tout été préjudiciable au PSG mardi soir au Parc des Princes, lors du succès historique enregistré par le club de la capitale face au FC Barcelone (4-0), en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. "Thiago qui ça ?", serait-on tenté de demander, tant son remplaçant en charnière centrale a été impressionnant.

À 21 ans, et alors qu’il n’avait jamais débuté ni même joué un match de C1, Presnel Kimpembe a tenu la baraque aux côtés de Marquinhos, se montrant à la fois combatif dans les duels et serein dans ses relances. Une force et un calme qui ont rendu Luis Suarez et Lionel Messi translucides en attaque, Neymar Jr. étant le seul membre de la "MSN" à tenter quelque chose. Comme quoi, et contrairement à ce qu’on pense, l’inexpérience compte aussi à ce niveau. Parfois.

"Un rêve qui se réalise"

"Tout s’est bien passé pour nous, a savouré le jeune défenseur parisien sur le site du club. Avant le match, mes coéquipiers m’ont donné des conseils, m‘ont dit qu’ils avaient confiance en moi. Une victoire, quatre buts marqués et aucun encaissé… C’est un plaisir ! C’est un rêve qui se réalise. C’est beaucoup d’émotions ! C’était un match pas comme les autres, que l’on a réussi à bien préparer, tous ensemble." Une rencontre dont il se souviendra pendant très longtemps.

Sa titularisation présentait pourtant un risque dans une arrière-garde assez jeune (Thomas Meunier, 25 ans ; Marquinhos, 22 ans ; Layvin Kurzawa, 24 ans). Vu son vécu, faire son baptême en Ligue des champions contre le meilleur trio offensif du monde en aurait intimidé plus d’un et sans doute que, pour Unai Emery, la tentation a été forte d’aligner Maxwell à gauche, afin d’apporter un peu de bouteille. Mais dès ses premiers ballons, Presnel Kimpembe a rassuré tout le monde.

"Je suis aussi très content pour lui, a confié Patrick Kluivert, le directeur du football parisien, au site CulturePSG. Il sort du centre de formation. Un jour avant, il apprend qu'il sera titulaire contre Barcelone et il a montré ses qualités en faisant un très grand match." Une prestation qui confirme tout le bien que pense déjà de lui le sélectionneur tricolore Didier Deschamps, qui l’avait appelé en octobre pour les deux matches des Bleus contre la Bulgarie et les Pays-Bas.