Battre le FC Barcelone, l'ultime défi d'Antonio Conte à Chelsea ?

Reuters

 

L’époque de grâce d’Antonio Conte à Chelsea est terminée. Le conte de fées s’assombrit, rattrapé par la dure réalité du terrain et des chiffres. Après avoir occupé le Top 4 du championnat d’Angleterre durant une bonne partie de la saison, les Blues ont glissé à la cinquième place, après une série noire de quatre défaites en cinq matchs. Critiqué de toutes parts en Angleterre, Conte n’honorera sûrement pas son contrat jusqu’en 2019. L’Italien pourrait même louper la fin de la saison en fonction du scénario du match retour contre le FC Barcelone en Ligue des Champions ce mercredi soir. Plus qu’un quart de finale, l’entraîneur va jouer contre les Blaugrana son avenir, son honneur, et sa science de la tactique.

Conte, mourir avec ses idées ou innover ?
 

Réputé pour sa science de la tactique et son organisation rigoureuse, Antonio Conte ne semble pas trouver les solutions cette saison à Chelsea. Face à Manchester City, en Premier League début mars, son équipe a complètement déjoué avant de s’incliner 1-0. Incapable de proposer le moindre jeu, l’entraîneur a été la cible de critiques acerbes en Angleterre, à commencer par Ruud Gullit, consultant pour la BBC : « La tactique de Chelsea contre Manchester City a été terrible à regarder et c’est difficile de comprendre pourquoi Antonio Conte n’a pas essayé de changer les choses. »

Pourtant, deux semaines plus tôt, Antonio Conte n’était pas loin de réussir un coup parfait en tenant en échec le FC Barcelone à Stamford Bridge. Pour Ruud Gullit, l’Italien risque gros au Camp Nou : « S’il n’arrive pas avec des réponses pour contrer le style offensif du Barça, une pluie de critiques s’abattra sur lui. Il est en sursis. » Seule solution, innover : « Conte peut prouver qu’il a appris de son approche passive contre Manchester City. Il doit montrer qu’il est capable de créer un plan de jeu et une tactique qui mène à la victoire. »

Vidéo : Chelsea tenu en échec par le FC Barcelone

Au bon souvenir de l’Euro 2016
 

Des idées, dans sa carrière, Antonio Conte en a souvent eues. A Chelsea, où il a révolutionné le schéma tactique de l’équipe et lui a permis de remporter le championnat après une saison catastrophique, mais avant également. Avec l’Italie, lors de l’Euro 2016, et une équipe qualifiée comme « la plus faible de l’histoire » par nombre d’observateurs, Conte a réussi à faire déjouer une Belgique prometteuse et pétrie de talent, en se basant sur les préceptes de l’organisation défensive de la Juventus, une équipe qu’il venait de façonner trois ans durant. Avec un 3-5-2 aux couleurs blanche et noire, il avait coupé court à toutes les relances belges. Un succès aux allures de « chef d'œuvre tactique » pour Gennaro Gattuso, alors apprenti entraîneur à Pise, qui soulignait également « qu'une organisation de jeu très précise fait la différence. »

Plus tard dans le tournoi, Antonio Conte a remis le couvert, face à l’Espagne cette fois, un adversaire d’un autre calibre. En resserrant ses lignes et en demandant à ses joueurs de coordonner leurs mouvements à l’extrême, le technicien avait forcé la Roja à déstructurer son jeu. Ultra-efficace, la Squadra Azzurra s’était imposée 2-0. « Le triomphe des idées sur le talent », de l’aveu du principal intéressé.

Vidéo : Omar Charrie - Chelsea, vraiment un bon match ?

Au pied du mur
 

Antonio Conte et Chelsea sont donc au pied du mur ce mercredi soir. Une déroute contre le FC Barcelone et ce sont les rêves de Ligue des Champions la saison prochaine qui pourraient voler en éclats. Pour renverser la vapeur, en plus des idées de leur entraîneur, les Blues peuvent compter sur leur propension à faire de bons résultats au Camp Nou. Lors de ses quatre derniers déplacements en Catalogne en Ligue des Champions, Chelsea n’a jamais perdu : 2-2, 0-0, 2-2 et 1-1. Récemment, c’est quand les Blues sont mal en point qu’ils sont les plus dangereux : le sacre en 2012 après une défaite en huitièmes de finale aller contre Naples, la victoire en Ligue Europa un an après avec le licenciement de Di Matteo…

Au pied du mur avant d’affronter le FC Barcelone pour le match retour, Antonio Conte doit absolument renverser la tendance pour espérer continuer son chemin en Angleterre. Il pourrait alors abattre ses dernières cartes et proposer un schéma tactique dont il a le secret. Si le FC Barcelone a atteint les quarts de finale dix fois de rang, les Blues et Antonio Conte ne sont jamais aussi dangereux que quand ils sont au bord du gouffre.