Au tour de Groenewegen

Reuters

Sprinteurs les plus en vue depuis le départ de la 105e édition du Tour de France, Fernando Gaviria (Quick-Step Floors) et le maillot vert Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) ont été battus ce vendredi à Chartres par Dylan Groenewegen, à l’arrivée de la plus longue étape de cette Grande Boucle (231 km). Déjà vainqueur sur les Champs-Elysées l’an dernier, le sprinteur néerlandais de la LottoNL-Jumbo a produit son effort à 200 mètres de la ligne environ pour être le plus rapide dans une arrivée en faux-plat montant. A noter que le peloton, qui a roulé à 40 km/h de moyenne, est arrivé avec une bonne demi-heure de retard sur l’horaire prévu.

Cette longue journée a été marquée par les échappées en solitaire de Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), puis Laurent Pichon (Fortuneo-Samsic), mais aussi une tentative de bordure avortée de la part de l’équipe AG2R-La Mondiale, à 100 km de l’arrivée, qui n’avait piégée que Dan Martin (UAE Team Emirates), le vainqueur de la veille, et quelques sprinteurs (Greipel, Démare, Cavendish). 

Samedi, l’arrivée à Amiens sera encore favorable aux sprinteurs avant le grand rendez-vous des pavés dimanche entre Arras et Roubaix. Frustré jusqu’à présent, Arnaud Démare, 4e devant Christophe Laporte, tentera le tout pour le tout. Avec un départ à 12h35 pour une courte étape de 156,5 km, l’arrivée pourrait avoir lieu vers 16h30, soit juste avant la finale de la Coupe du monde prévue à 17h à Moscou entre la France et la Croatie. Une belle journée en perspective pour le sport tricolore ?