Clermont: Et si Urios succédait à Franck Azéma ?

Icon Sport

"Pour tout dire aussi, je travaille déjà sur la saison suivante. Dans ma tête, je serai toujours à Clermont la saison prochaine." Si Franck Azéma, sous contrat à Clermont jusqu'en 2020, a pu indiquer qu'il n'était pas intéressé à ce jour par l'opportunité d'entraîner le XV de France à court ou moyen terme, le profil du Directeur sportif de l'ASM reste très apprécié, dit-on, du côté de la Fédération Française de rugby (FFR) et de l'équipe de Bernard Laporte. Et son président Eric de Cromières, sondé par nos confrères de La Montagne, admet aujourd'hui qu'il ne s'opposerait pas sur le principe à un départ d'Azéma, avant l'échéance de son contrat, pour le bien de la nation en danger.

"Si l’équipe de France se propose à Franck, et s’il en a envie, on le considérera à condition de le savoir suffisamment tôt", considère le patron du club auvergnat, que la disponibilité annoncée d'un certain Christophe Urios, après son départ de Castres, pourrait dans ces conditions intéresser. "Effectivement, on pourrait penser à lui, acquiesce-t-il. Je ne me suis pas penché sur la question, mais il a fait du bon boulot partout où il est passé." Le manager des Champions de France en titre qui n'a pas caché son intérêt pour Clermont et son environnement.