Italie : Mancini ouvre la porte à "Super Mario"

Reuters

Fraîchement nommé nouveau sélectionneur d'une Squadra Azzurra grande absente du Mondial en Russie cet été, Roberto Mancini s'attaque à un immense chantier pour relancer cette équipe d'Italie dans l'ornière après sa piteuse élimination en barrages par la Suède. Une reconstruction dont le technicien n'exclut pas a priori l'attaquant Mario Balotelli qu'il a eu sous ses ordres à la fois à l'Inter Milan durant une seule saison (2007-2008) puis à Manchester City (2010-2013) avec à la clé un titre en Premier League.  

"Mario est un joueur italien. Bien évidemment que nous parlerons ensemble, assure l'ancien coach des Nerazzurri. Nous allons sûrement nous appeler très bientôt car il fait partie de ces joueurs que nous voulons revoir au même niveau que pendant l'Euro 2012 avec Prandelli. Il y a beaucoup de joueurs qui peuvent être utiles à l'équipe nationale", a-t-il conclu sans plus de précisions.

Pour rappel, "Supermario" menait lors de cet Euro 2012 l'attaque de la Nazionale, finaliste malheureuse de la compétition face à l'Espagne (4-0), après avoir notamment dominé l'Allemagne en demi-finales grâce à un doublé de Balotelli. Dont Mancini, tout à la fois critique et protecteur pour le joueur, déclarait il y a tout juste un an : "Il avait tellement de qualités, quand il a commencé, qu'il devrait être au niveau de Cristiano Ronaldo. S'il n'en est pas là aujourd'hui, c'est au moins en partie de sa faute."