Tenue correcte exigée à Roland-Garros ?

Reuters

Tenue correcte exigée. La formule usuelle des établissements nocturnes vaudra bientôt pour les joueurs et joueuses de Roland-Garros. C'est le message véhiculé par Bernard Giudicelli dans le numéro de septembre de Tennis Magazine que s'est procuré Le Parisien. Le président de la fédération française de tennis avoue vouloir poser "certaines limites" sans "aller aussi loin que Wimbledon" qui ne tolère que le blanc.

"Je crois qu’on est parfois allé trop loin, assure Giudicelli. La combinaison de Serena cette année, par exemple, ça ne sera plus accepté. Il faut respecter le jeu et l’endroit. Tout le monde a envie de profiter de cet écrin." Le patron tricolore de la balle jaune fait notamment référence à la modernisation du site de la Porte d'Auteuil, dont le court Central est en plein travaux pour être équipé d'un toit. "Si je fais passer une émotion avec quelque chose qui est beau dans un endroit qui est beau, l’émotion est magnifiée."

Mais que pourront concrètement porter les joueurs ? L'intéressé n'impose rien pour la prochaine édition, en attendant d'établir un code vestimentaire plus précis. "Pour 2019, c’est un peu tard car les collections sont déjà dessinées, mais on va quand même demander aux équipementiers de nous les communiquer", prévient déjà Giudicelli. Gare aux fautes de goût...