Nadal: "Il y a 4 ans, je ne savais si j'allais disputer une nouvelle finale"

Reuters

Rafael Nadal fait toujours preuve d'une humilité déconcertante en conférence de presse. Vendredi, un journaliste a demandé au n°1 mondial si, lorsqu'il a affronté Dominic Thiem au 2e tour de Roland-Garros en 2014, il pressentait que cette affiche serait un jour une finale du tournoi, comme ce sera le cas dimanche. En d'autres termes, le journaliste voulait savoir si le roi de la terre battue avait vu chez l'Autrichien le potentiel pour aller loin.

Mais voici ce qu'a répondu Nadal: "Il y a quatre ans, je ne savais pas si moi-même j'allais jouer une nouvelle finale, a expliqué le Majorquin, qui a remporté le tournoi pour la neuvième fois en 2014, cette année-là, puis une dixième fois l'an dernier. Je savais qu'il avait le potentiel pour être un grand joueur. Mais je ne peux pas prédire l'avenir, et je ne pouvais pas prédire que j'allais disputer une nouvelle finale, donc je ne pouvais pas prédire si lui aussi allait disputer une finale un jour." 

De la même manière, Nadal ne s'est pas montré beaucoup plus coopératif lorsqu'on lui demande la clé de ses affrontements avec Thiem: "Bien jouer, a répondu l'Espagnol. Je comprends que vous avez des pages à écrire, mais la réponse est celle-ci. Si je joue bien, j'aurais normalement mes chances. Mais si ne je joue pas bien, ce sera très difficile. (...) On peut parler de tactique, mais vous ne pouvez pas la mettre en place si vous ne jouez pas bien. Je pense que si je joue à mon meilleur niveau, j'aurai une chance de gagner". C'est possible, en effet.