Des tribunes clairsemées qui font parler

Icon Sport

Pour un ancien joueur français, qui en a parlé, selon Le Monde, à Bernard Giudicelli, le président de la FFT, la situation est "honteuse" et "scandaleuse". Et il n’est pas le seul à s’émouvoir de ces tribunes clairsemées à Roland-Garros, où l’impression visuelle est parfois terrible.

Et si le tournoi féminin en est le plus souvent victime, les hommes ne sont pas non plus épargnés par ce phénomène qui intrigue beaucoup, notamment à l’étranger, où on ne comprend pas que le Grand Chelem français, qui devrait pourtant encore battre des records d’affluence, ne fasse pas le plein.

Pas de quoi inquiéter Guy Forget, le directeur du tournoi parisien, qui a évoqué le sujet sur RMC: "Les billets partent comme des petits pains. Des gens achètent leur billet et décident d’aller se balader dans le stade et laissent leur place vide, certains vont déjeuner, ou bien il fait trop chaud… Et c’est vrai qu’à certaines heures, il y a des trous dans les gradins. Ça c’est le propre, je pense, de beaucoup de tournois et pas seulement de Roland-Garros… Moi, je vois ça quand même comme un grand succès populaire." Un avis qui n’est sans doute pas partagé par beaucoup…