NBA : Ntilikina s'est frotté à LeBron

A son avantage en défense, Frank Ntilikina a eu maille à partir avec LeBron James. Mais ce sont les Cavaliers qui ont eu le dernier mot, l'emportant 104-101 après avoir longtemps été menés.

Les récentes déclarations de LeBron James au sujet du choix des Knicks de drafter Frank Ntilikina plutôt que Dennis Smith Jr, finalement choisi par les Mavs, avaient donné une saveur toute particulière au déplacement des Cavaliers à New York. Et moins de deux semaines après la victoire des Knicks à Cleveland, la rencontre a tenu toutes ses promesses, les Cavs parvenant en effet à l’emporter sur le fil (104-101) après avoir pourtant compté jusqu’à 23 points de débours dans le troisième quart.

Une victoire qui doit évidemment beaucoup à l’inévitable LeBron James, pas passé loin d’un nouveau triple-double avec 23 points à 7 sur 14 aux tirs, 12 passes et 9 rebonds, mais dont le principal artisan reste néanmoins Kyle Korver, auteur de 19 de ses 21 points dans le dernier quart grâce à cinq tirs primés enquillés comme à la parade. Mention spéciale également à Dwyane Wade, auteur de 15 points en sortant du banc, alors qu’à l’inverse Kevin Love a dû, quant à lui, se contenter de 6 points et 6 rebonds.

Record d'interceptions pour Ntilikina

Chez les Knicks, si Kristaps Porzingis n’a pas affolé les compteurs, devant se contenter de 20 points à 7 sur 21 aux tirs, Tim Hardaway Jr a brillé avec 28 points et 10 rebonds et Enes Kanter a sorti le grand jeu sous les panneaux avec 20 points et 16 rebonds. Quant à Frank Ntilikina, il est resté dans ses standards en rendant finalement 7 points à 2 sur 5 aux tirs mais a également signé pas moins 6 interceptions en 24 minutes, ce qui constitue un record cette saison.

Surtout, il n’a pas hésité à aller se frotter à LeBron James en personne en allant le pousser sur une remise en jeu, la tension montant d’un cran après l’intervention d’Enes Kanter, évidemment prompt à défendre son partenaire. Le quadruple MVP de la Ligue en était quitte pour écoper d’une faute technique et les Knicks pouvaient enchaîner en infligeant un 18-2 à leurs visiteurs au cours du deuxième quart. Las, New York pouvait bien encore compter 15 longueurs d’avance à l’entame de la dernière ligne droite (76-61) et l’ancien Strasbourgeois se démener en défense, ce sont bien les derniers finalistes NBA qui allaient avoir le dernier mot.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement