NBA - Les Rockets éteignent le Jazz et Gobert (VF)

Toujours aussi solide à l'extérieur, Houston et James Harden (29pts) ont écrasé le Jazz (101-112) d'un Rudy Gobert discret (6pts, 9rbds).

Les matches se suivent et se ressemblent pour les Rockets. Surtout dès lors que Chris Paul est de la partie. Blessé lors du match d’ouverture face aux Warriors, finalement bien remporté par les Texans, CP3 est en effet toujours invaincu depuis son arrivée à Houston. Si les Rockets, solidement installés à la première place de la Conférence Ouest, ont bien perdu quatre matches depuis le début de saison – pour 19 victoires -, ils affichent huit victoires en huit matches avec Chris Paul à la baguette.

De quoi expliquer que les troupes de Mike D’Antoni restent sur huit victoires de rang. Jeudi, le Jazz a eu beau lutter, sauvant quelques apparences dans la dernière ligne droite après avoir compté 25 points de retard dans le troisième quart, les Rockets ont signé un nouveau récital pour l’emporter (112-101). Et si James Harden a fait honneur à son statut de meilleur marqueur de la Ligue avec 29 points, à 8 sur 19 aux tirs, et si Ryan Anderson s’est mêlé à la fête avec 23 points à 9 sur 11, dont 5 sur 6 à longue distance, Chris Paul a fait une démonstration d’éclectisme, frôlant le triple-double avec 18 points à 7 sur 14, 13 passes, 9 rebonds et 3 interceptions.

"Chris a été fantastique ce soir, pouvait bien souffler James Harden au micro d’ESPN. C’est vraiment un plaisir de jouer avec lui. Il a cette incroyable faculté de faciliter le jeu de l’équipe. Tout devient plus facile avec lui." Tellement facile que le Jazz, si ce n’est dans les toutes premières minutes de la rencontre, n’a jamais été en mesure d’inquiéter les visiteurs. Le rookie Donovan Mitchell a bien confirmé son nouveau statut avec 26 points et Alec Burks est certes sorti du banc pour ajouter 17 points, à 6 sur 12 aux tirs, Rudy Gobert a eu beaucoup plus de mal, devant se contenter de 6 points à 2 sur 5 et 9 rebonds.