NBA : Grâce à Durant, les Warriors y sont presque

Passé tout près de la victoire lors du match 1, Cleveland peut à nouveau nourrir des regrets à l’issue de cette troisième manche. Auteur d’un départ en fanfare, au point de compter 12 points d’avance après seulement cinq minutes (16-4) puis au cœur de la deuxième période (47-35), les Cavaliers, après avoir vu les Warriors leur passer devant dans le troisième quart, ont en effet tenu le choc jusque dans la toute dernière ligne droite. Grâce à deux lancers de Kevin Love, ce sont ainsi encore les Cavs qui menaient à trois minutes de la fin (97-96).

Las, en perdition durant toute la rencontre, Stephen Curry, auteur d’un terrible 3 sur 16 aux tirs, se réveillait au meilleur moment, enchaînant un lay-up au cœur de la défense des Cavs et un tir primé, son seul du match en dix tentatives, et si Lebron James répliquait du tac au tac à trois points, Kevin Durant portait l’estocade avant que Draymond Green ne scelle le sort du match. Les derniers espoirs des Cavaliers venaient de s’envoler. Désormais menés 3-0, les Cavs ne peuvent plus qu’espérer sauver l’honneur. Jamais une équipe dans l’histoire de la Ligue n'est en effet parvenue à remporter une série après avoir perdu les trois premiers matches.

 

 

LeBron James a pourtant encore une nouvelle fois flambé, se fendant cette fois d’un triple-double avec ses 33 points à 13 sur 28, 11 passes et 10 rebonds, et dans son sillage, Kevin Love a également été à son avantage avec 20 points et 13 rebonds, Rodney Hood sortant du banc pour ajouter 15 points à 7 sur 11. Mais il en aurait fallu encore plus pour venir à bout des champions en titre. Et ce malgré les difficultés de Stephen Curry donc ou la discrétion de Klay Thompson, limité, lui, à 10 points à 4 sur 11. Mais à leurs côtés, Javale McGee, Draymond Green et Jordan Bell y sont chacun allés de leurs 10 points, l’intérieur californien permettant aux Warriors de recoller au retour des vestiaires en inscrivant huit points en six minutes, tandis que Kevin Durant a offert un véritable récital.

Dans l’ombre de Stephen Curry lors des deux premières victoires, "KD" a en effet livré une prestation exceptionnelle, terminant avec 43 points à 15 sur 23 aux tirs, 13 rebonds et 7 passes. "Kevin a été stratosphérique. Il a porté l’équipe sur ses épaules et a fait la différence à lui seul", pouvait bien s’enflammer Draymond Green à l’issue de la rencontre au micro d’ESPN. Grâce à l’ancien joueur du Thunder, les Warriors sont en effet en passe de conserver leur titre, le troisième en quatre ans.