Reuters

Westbrook au triple galop

Malgré la défaite d'Oklahoma contre Minnesota (96-86), dans la nuit de vendredi à samedi, Russell Westbrook a signé son 19e triple-double de la saison. Une première depuis 50 ans.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Russell Westbrook. Au fil des rencontres, le meneur d’Oklahoma inscrit un peu plus ses performances dans les annales. Avec 21 points, 12 passes et 11 rebonds, l’Américain a signé son 19e triple-double de la saison, la nuit dernière. C’est la première fois depuis Wilt Chamberlain en 1967-1968 qu’un joueur atteint une telle statistique sur un exercice. A l’époque, le pivot des Sixers de Philadelphie avait réussi 31 triples-doubles au final. Westbrook est également le deuxième joueur de l’histoire de la ligue à se maintenir à 30 points, 10 passes et 10 rebonds en moyenne par match au terme des 40 premières rencontres.

Avec cette nouvelle performance, Westbrook dépasse son total de l'an dernier, qui était lui-même une première en NBA depuis la saison 1981-1982. Le meneur américain rêve désormais de se hisser vers des sommets historiques et la marque d’Oscar Robertson qui a atteint le record de 41 triples-doubles sur une saison (1961-1962). Son exploit individuel est néanmoins atténué par un piètre 7/23 au tir (1/10 à trois points) et la bagatelle de 10 balles perdues. Mais même lorsqu’il n’est pas dans un grand soir, les statistiques ne lui résistent pas.

Malgré le train d’enfer que mène son meneur, Oklahoma n’affiche pas des résultats aussi flamboyants. OKC, finaliste de la Conférence Ouest l'an passé, a subi son 17e revers de la saison face aux Timberwolves (96-86), dans la nuit de vendredi à samedi, et pointe au 7e rang. Minnesota a été porté par le double-double de Karl-Anthony Towns (29 points, 17 rebonds et 1 passe) et les 19 unités d'Andrew Wiggins (avec 6 rebonds et 1 passe).


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement