Reuters

Noah et Rose au bon souvenir des Bulls

A la peine depuis plusieurs semaines, les Knicks ont profité de la visite de Bulls diminués pour renouer avec la victoire (104-89), Joakim Noah et Derrick Rose se montrant à leur avantage.

Derrick Rose et Joakim Noah n'avaient que faire de l'identité de leur adversaire. Battus la veille à la dernière seconde à Philadelphie et sur une série noire de neuf défaites en dix matches, les Knicks avaient en effet désespérément besoin d'une victoire. Mais la situation des New Yorkais reste bien trop précaire pour que les deux compères se réjouissent de s'être rappelés au bon souvenir de leur ancienne équipe."Je suis juste heureux que l'on ait gagné. Rien d'autre", a ainsi assuré Derrick Rose quand bien même l'ancien MVP l'a eu mauvaise cet été de ne pas être retenu par la franchise de l'Illinois. Et le son de cloche était identique chez Joakim Noah. "J'ai déjà connu cette situation à plusieurs reprises dans ma carrière et le plus important n'est pas le nom de l'adversaire mais le cœur que l'on met sur le terrain. Il y a de quoi être fiers ce soir", a en effet déclaré l'intérieur français.

Des Bulls diminués

Les Bulls se présentaient certes sans Jimmy Butler, Nikola Mirotic et Denzel Valentine, tous malades, mais les Knicks ont eu le mérite d'afficher une envie plus manifeste qu'à l'accoutumée. Et si Carmelo Anthony a été le plus prolifique avec ses 23 points, 9 rebonds et 6 passes et si le rookie Mindaugas Kuzminskas a signé un nouveau record de points avec ses 19 unités, Joakim Noah et Derrick Rose ont également été à la fête, le premier compilant 12 points et 15 rebonds et le second, pour son premier match au Madison depuis sa mystérieuse disparition, inscrivant 17 points à 7 sur 15 au tir.

C'en était trop pour les Bulls et ce malgré les 22 points de Dwyane Wade. La faute notamment à un vilain 3 sur 18 à longue distance, Chicago encaissant un 8-0 pour commencer avant d'être limité à 14 points dans le troisième quart.