Reuters

NBA : Rudy Gobert, la juste récompense

Sélectionné dans la All-NBA Second Team, le pivot du Jazz voit sa saison saluée par la presse outre-Atlantique. Une consécration qui en appelle d’autres ?

L’ombre du géant français (2,16m) plane de plus en plus sur la carte de la NBA. Et depuis hier soir, la « Stifle Tower », comme l’aime le surnommer les Américains, peut se targuer d’être dans le Top 15 NBA. Aux côtés d’Isaiah Thomas, Stephen Curry, Kevin Durant et Giannis Antetokounmpo, Gobert a intégré la All-NBA Second Team de la saison, soit la deuxième équipe type de l’année. Avec 339 points, il n’a d’ailleurs manqué que 5 points à « Gobzilla » pour prétendre au premier cinq et souffler la place d’Anthony Davis, l’ailier fort de New Orleans.

Sera-t-il le meilleur défenseur de l’année ?

En revanche, le joueur tricolore devance l’autre pivot présent dans ces trois sélections, à savoir DeAndre Jordan (Los Angeles Clippers). En somme, Rudy Gobert est sur la saison désigné comme le meilleur pivot de la ligue ! Une immense performance au regard de la concurrence (DeMarcus Cousins, Marc Gasol, Karl-Anthony Towns) mais un résultat tout à fait logique après la saison régulière du Français, tant sur le plan individuel que collectif. La tour de contrôle du Jazz a augmenté sa production dans toutes les grandes catégories statistiques (points, rebonds, pourcentage, contres) et il est le dernier rempart de Utah, troisième meilleure défense NBA (103.2 pts encaissés/100 possessions).

Dès lors, peut-il prétendre à décrocher le trophée de DPOY (Defensive Player of the Year), récompensant le meilleur défenseur de l’année ? Pas si simple puisque Draymond Green fait office de grandissime favori. L’intérieur de Golden State, dauphin de Kawhi Leonard ces deux dernières années, rempli tous les critères pour obtenir le sésame et Gobert, malgré une activité défensive irréprochable, a de grandes chances de terminer derrière le joueur des Warriors. Mais l’essentiel est ailleurs : depuis sa sélection parmi les All-NBA Teams, Rudy Gobert est dans le gratin de la grande ligue. Et il détient tous les atouts dans son jeu pour y rester un long moment.

@NicolasSarnak