beIN SPORTS

Le cinq majeur de la semaine : Westbrook, retour en force

Russell Westbrook mène grand train notre sélection de la semaine, avec à ses côtés un Isaiah Thomas incandescent du côté de Boston et un Kawhi Leonard parfait chez les Spurs.

RUSSELL WESTBROOK (6EME NOMINATION) : 25.6 PTS, 13 RBS, 12.3 AST, 43.8 FG%, 4.6 TOV

Après deux semaines d’absence, le Marsupilami fait sa réapparition dans notre cinq majeur. Le plus naturellement du monde serait-on tenté de dire, avec un triple double de moyenne sur la semaine, 3 succès pour OKC et un 18ème triple double de la saison compilé mercredi contre Memphis, soit déjà son total de toute la saison dernière !

S’il a légèrement freiné sa boulimie au scoring lors de ses deux dernières sorties (21 et 24 pts), il compense par des passes décisives et implique d’autant plus ses partenaires. Un deal gagnant-gagnant pour lui et le Thunder, même si pour l’instant, il accuse du retard sur Curry et Harden pour une place de titulaire au All-Star Game à l’Ouest.

 

ISAIAH THOMAS (3EME NOMINATION) : 31.7 PTS, 3.5 RBS, 3.7 AST, 46.8 FG%, 46.8 3P%

Le little big guy des Celtics prend chaque semaine de plus en plus de place dans la ligue, au point qu’à Boston, les chants du public “MVP, MVP !” deviennent une habitude. Plus scoreur que meneur, Thomas propulse la franchise du Massachussetts dans les hautes sphères de la Conférence Est malgré un revers contrariant récemment contre les Raptors mais aussi une victoire probante contre Washington.

On sent Boston de plus en plus solidement accroché à sa place sur le podium à l’Est. Une position qui permettrait aux Celtics d’éviter Cleveland jusqu’à une hypothétique Finale de Conférence. Pas négligeable. Et puis, on doit bien l’avouer : on apprécierait beaucoup voir le lutin vert enflammer le All-Star Game en février prochain.

 

KAWHI LEONARD (3EME NOMINATION) : 26.6 PTS, 3 RBS, 2.3 AST, 59.4 FG%, 52.3 3P%

8 victoires pour seulement 2 revers sur les dix derniers matchs des Texans et l’ailier des Spurs poursuit son travail de sape, des deux côtés du parquet. Toujours plus agressif en attaque (voir plus bas) et constant en défense, Leonard est un véritable métronome, qui ne déçoit quasiment jamais. Il le prouve encore cette semaine, avec 34 points dans une défaite de justesse contre Milwaukee, et 30 points (10/13 aux tirs !) cette nuit lors du facile succès contre les Lakers. M. Propre tout simplement.

 

KARL-ANTHONY TOWNS (1ERE NOMINATION) : 23.2 PTS, 13.5 RBS, 3.7 AST, 54.3 FG%, 2.8 BLKS

Le rookie de l’année 2016 réalise une campagne en deçà des attentes pour son année sophomore, où son pourcentage est bien moins impressionnant que l’an dernier (48.4 contre 54.2). Les défenses se focalisent plus sur lui et l’intérieur de 21 ans bénéficie de moins de libertés près du cercle. Pour autant, l’ancien de Kentucky sort de deux belles performances contre Dallas (34 pts) et surtout face à l’équipe en forme du moment, Houston (23 pts), avec à chaque fois la victoire en prime ! Cela valait bien une première apparition dans notre cinq majeur.

Towns fait le show contre les Mavs :

 

DEANDRE JORDAN (1ERE NOMINATION) : 12.3 PTS, 15.6 RBS, 63.3 FG%

L’exercice actuel des Clippers ressemble fortement à un tour de montagnes russes. Après six défaites consécutives, l’autre franchise de Los Angeles vient d’enchaîner cinq succès. SI l’adversité n’a pas été au rendez-vous avec un calendrier abordable hormis Memphis (Suns, Grizzlies, Kings, Heat, Magic), les Californiens ont eu le mérite de relancer la machine grâce au retour sur les parquets de Chris Paul et une grosse domination sous le cercle de DeAndre Jordan.

Certes, le bondissant pivot débarque pour la première fois dans notre cinq majeur d’abord en raison d’une concurrence un peu décevante mais aussi il faut le dire pour la bonne série collective de son équipe et une stat qui ne fait pas tâche sur un CV : Jordan a réalisé contre Orlando son 36ème match en carrière à au moins 20 rebonds, dépassant Shaquille O’Neal et égalant Kevin Garnett, pour se classer au neuvième rang All-time en NBA. Très costaud.

 

Sur le banc : Stephen Curry, C.J. McCollum, Gordon Hayward, Paul Millsap, Anthony Davis

@Nicolas_Sarnak


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement