Reuters

Boston, encore plus bas qu'à la cave !

La victoire des Cavaliers sur le parquet des Celtics, dans la nuit de vendredi à samedi à l'occasion du match 2 des finales de conférence NBA, est resplendissante: 130-86, rien de moins !

Une boucherie, tout simplement. Cleveland a remporté le match 2 des finales de conférence à Boston, et les Cavs n’ont pas fait semblant: 130-86 au TD Garden, avec un avantage record de 72-31 à la mi-temps ! Jamais, dans l’histoire des playoffs NBA, une équipe n’avait mené aussi largement à la pause. Le précédent record datait de 1987 pour Detroit, qui comptait alors 40 points d’avance à l’issue du deuxième quart contre les Washington Bullets (76-36). Les Celtics sont donc menés 2-0 après les deux premiers matches chez eux.

Mais pour Boston, c’est bien sûr encore plus qu’une débandade. Déjà tranquilles vainqueurs au match 1 (104-117), les Cavaliers sont très, très, très au-dessus et peuvent finir le travail à la maison lors des deux prochaines rencontres. LeBron James a évidemment guidé les siens en toute quiétude avec 30 points (meilleur marqueur du match), sept passes, quatre interceptions et trois contres. Kyrie Irving et Kevin Love suivent avec respectivement 23 et 21 points, parachevant ainsi cette œuvre collective.

Green: "Les gars y croient toujours"

Et puisqu’il faudra bien poursuivre la série pour les Celtics, Gerald Green n’a d’autre choix que d’y croire: "On a été dans cette situation auparavant, on avait perdu deux matches chez nous, rappelle-t-il pour ESPNBien sûr, ce n’était pas face à une équipe de ce calibre…" En effet, c’était contre Chicago au premier tour. "Mais cette situation est donc arrivée, je pense que les gars y croient toujours. Je sens qu’on peut sortir à Cleveland des matches 3 et 4 différents des deux premiers." C’est une nécessité absolue. Mais même eux, au fond, ne peuvent s’y résoudre sérieusement au vu de l’ampleur des dégâts.

Les Cavs ont porté leur avantage maximum à 51 points, à 113-62 au début du quatrième quart ! Ils ont remporté le deuxième quart 40-13 ! Toujours invaincu lors de ces playoffs 2017, Cleveland est sur une série de 13-0 en comptant ses trois succès d’affilée face aux Warriors lors de la finale 2016. Ils égalent ainsi les Lakers de 1988-89. LeBron James, devenu deuxième intercepteur de l’histoire des playoffs (377) devant Michael Jordan, en est à huit matches de suite à au moins 30 points (il peut aussi dépasser Michael Jordan au prochain match). Et lorsque son équipe a mené une série 2-0, que ce soit avec Cleveland ou Miami, son bilan final est de 20-0.