Icon Sports

Sneijder et Nice lancent leur saison

Le Néerlandais était titulaire pour la première victoire de l'OGC Nice cette saison, lors de la 3e journée de Ligue 1 face à Guingamp (2-0). Le Gym reprend confiance avec d'accueillir Naples.

Pour sa première sous le maillot niçois, Wesley Sneijder a porté bonheur aux Aiglons. Le club azuréen n’avait en effet toujours pas remporté de matches depuis le début de sa saison: à son actif, trois défaites (Saint-Etienne, Troyes et Naples) et deux nuls (contre l’Ajax à l’aller et au retour). Mais juste avant et après la mi-temps, Alassane Pléa (45e+1) et Rémi Walter (48e) ont permis à Lucien Favre de pousser un ouf de soulagement à l'issue de la rencontre de la 3e journée de Ligue 1 l'opposant à l'EAG.

Après avoir pris la foudre napolitaine, l’entraîneur suisse avait d'ailleurs injecté un peu de sang neuf dans le onze de départ, avec les titularisations de Walter, Tameze et Sneijder. Tout ne fût pas parfait, mais les Niçois ont maîtrisé sans encombre de frêles Guingampais. Avant l’ouverture du score de Pléa grâce à une frappe en pivot à hauteur du point de penalty après un très bon travail de Jean Michaël Seri, Nice a peiné à pénétrer la surface de Johnsson. Mais au retour des vestiaires, les Rouge et Noir ont montré bien plus d’allant et d’idées, concrétisées par le premier but en Ligue 1 de Rémi Walter. Une certaine complicité Seri-Sneijder a éclos par instants, laissant entrevoir de belles promesses. Même s’il s’agissait peut-être de la dernière de l’Ivoirien devant le public azuréen, lui qui est annoncé avec insistance du côté de Barcelone.

En face, Guingamp a du souci à se faire sur le plan défensif. Les Bretons ont déjà encaissé six buts en trois matches, et se sont montrés apathiques devant, malgré les entrées intéressantes des deux Marcus à l’heure de jeu, Thuram et Coco. Après la réception du PSG dimanche dernier, les protégés d’Antoine Kombouaré ont décidément un calendrier compliqué, avec des matches contre Lyon et Lille dans les prochaines journées.

La soirée fût donc chaude et belle pour les fans niçois, qui ont également pu profiter du retour à la compétition de Mario Balotelli, absent depuis un mois, et des éclats de Seri, toujours si virevoltant. Avant de réserver une salve d’applaudissements à la sortie de Sneijder. Seri n'est pas encore parti, mais les amoureux du Gym ont peut-être déjà trouvé leur nouveau chouchou. 


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement