Saint-Etienne garde la foi

Les Verts ont pris les trois points à Dijon dimanche (0-1, 30e journée de Ligue 1), sans en rajouter. S'ils veulent le top 5 ou 6, Ils devront sans doute élever leur niveau dans les semaines à venir.

A Dijon, Saint-Etienne nous a fait du Saint-Etienne. C’était moyen, voire très moche, et les Bourguignons, fidèles à leur réputation de joueurs, ont même donné la meilleure impression sur ce match. Mais les Verts ont réussi à faire respecter leur rang d’équipe de la première partie de tableau, sur le terrain d’une autre en lutte pour le maintien. Les joueurs de Christophe Galtier ont assuré le service minimum en gagnant 1-0, sur un exploit individuel de Veretout à l’entame du dernier quart d’heure.

Soyons clairs, il n’y a pas non plus matière à sauter au plafond quant à la prestation du DFCO. C’était juste moins mauvais, un peu plus offensif et enthousiaste que l’ASSE. Il demeure un problème de niveau, ce qui empêche les Dijonnais d’espérer mieux. Grâce à ce succès, les Stéphanois restent en lice pour la qualification en Ligue Europa. A deux points de Bordeaux et Marseille, ils peuvent même espérer que la sixième place, grâce à la Coupe de France (si le PSG ou Monaco la gagne), attribue aussi un ticket.

Veretout: "On était dans le dur"

Jordan Veretout ne tire pas la couverture à lui: "C’était un match compliqué, résume l’ancien Nantais sur beIN SPORTS. On était dans le dur depuis plusieurs semaines. C’était important de gagner avant la trêve, on va bien se reposer avant les derniers matches pour revenir avec ambition." Le gardien adverse Baptiste Reynet a "très mal moralement": "On sentait qu’on avait les moyens de gagner, mais ils profitent d’un petit relâchement pour marquer. Il faudra vite évacuer la défaite. Des matches compliqués nous attendent, notamment à Marseille."

Les Dijonnais ont tapé le poteau en première période par Tavares, de la tête (25e). Ce même Julio Tavares, dans les ultimes secondes de la partie, aurait aussi pu bénéficier d’un penalty (90e+1). Comme les Verts en avaient obtenu un au même moment, plutôt généreux, au match aller à Geoffroy-Guichard… L’ASSE n’a pas obtenu les meilleures occasions, avec une frappe de Pierre-Gabriel (43e) ou une autre de Selnaes (76e). S’ils continuent à se montrer aussi timides, les Stéphanois risquent surtout d’être les dindons de la farce européenne, tant ils semblent inférieurs à Bordeaux et même à Marseille.