Reuters

Rudi Garcia brouille les pistes

A son avantage depuis le passage au 4-2-3-1, l'Olympique de Marseille pourrait pourtant abandonner ce schéma tactique dimanche prochain à Strasbourg.

"Le coach nous a toujours soutenus. Même après la défaite (6-1) à Monaco, il aurait pu nous 'gronder" mais nous a simplement dit que c'était une gifle. C'est un grand entraîneur. Il donne beaucoup de conseils, parle beaucoup et travaille autant l'aspect psychologique que tactique. D'ailleurs, son changement tactique a été bénéfique", a rappelé Grégory Sertic ce vendredi en conférence de presse, signe que l'abandon du 4-3-3 pour le passage au 4-2-3-1 a été aussi bien vécu en interne qu'en matière de résultats et d'équilibre.

Pour autant, dimanche prochain à Strasbourg, dans le cadre du match de clôture de la 9e journée du championnat de France, l'OM pourrait se présenter dans une autre configuration. Très sollicité à ce sujet, Rudi Garcia a sans doute délibérément fait planer le doute, justifiant néanmoins sa réflexion en réponse aux absences de Luiz Gustavo et Lucas Ocampos, suspendus. "Il faut les remplacer. Ou en gardant le système, ou en le changeant. De toute façon, ça va réintégrer ou intégrer de nouveaux joueurs, a souligné l'ancien manager de l'AS Rome. Si on reste dans le même système, Grégory Sertic, Boubacar Kamara ou Morgan Sanson peuvent épauler André Frank Zambo-Anguissa. On peut encore changer de système, reprendre le 4-3-3 ou en adopter un autre, ce qui pourrait permettre de relancer Maxime Lopez ou un autre joueur".

Ou comment brouiller les cartes à l'heure d'entamer un marathon de trois matches en sept jours, avec la réception du Vitoria Guimaraes jeudi prochain en Ligue Europa, puis le choc face au PSG au Vélodrome. "L’objectif, ça reste de gagner le match, et je peux très bien mettre deux attaquants avec un 10 en soutien", ajoute le successeur de Franck Passi. Nous n'en saurons pas plus, même si on imagine bien que Rudi Garcia a eu tout le temps d'étudier la question au cours de la longue trêve internationale qui vient de s'achever...


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement