Iconsport

L'OM va mieux

Une semaine après sa défaite au Vélodrome contre Rennes, l'OM s'est relancé en Ligue 1 sur le terrain d'Amiens (0-2), dimanche.

La petite victoire contre Konyaspor (1-0), jeudi en Ligue Europa, avait déjà apaisé les tensions du côté de l’OM. Ce dimanche, la formation de Rudi Garcia a définitivement repris du poil de la bête sur le terrain d’Amiens, en l'emportant 2-0, dans le cadre de la 6e journée de Ligue 1, un doublé de Clinton Njie permettant aux Phocéens de remonter en 6e position, à trois points du podium. Le Champions Project a pris une bien mauvaise tournure cet été, au niveau du mercato comme sur le terrain, mais le club marseillais a toujours les armes afin de se battre pour les places européennes.

D’abord, l’OM a retrouvé un peu plus de sérénité défensive après les débâcles vécues contre Monaco (6-1) et Rennes (1-3). Yohann Pelé, doublure d’un Steve Mandanda légèrement blessé, a conservé sa cage inviolée durant son intérim. Le promu picard n’est pas la formation de l’élite la plus dangereuse, certes, mais les Phocéens sont désormais mieux organisés en 4-2-3-1 (à la récupération, Zambo Anguissa a pris le rôle de Kamara aux côtés de Luiz Gustavo) et les errements défensifs sont moins fréquents, d’autant qu’Amavi est bien plus actif qu’Evra. L'ancien Niçois a probablement gagné sa place de titulaire. 

Dans le jeu, la nouvelle formule se met progressivement en place. Si les Marseillais ont eu du mal à imposer leur loi lors d’une première période bien faible, ils ont accéléré au retour des vestiaires. Dimitri Payet a désormais carte blanche en tant que numéro 10 et il est justement à l’initiative des deux buts signés Clinton Njie, sur un centre d’Hiroki Sakai (52e) et un service subtile de Florian Thauvin (55e). Le Camerounais avait été préféré à Valère Germain en pointe et soigne ses statistiques étonnantes (5 buts en 232 minutes). L’OM devra confirmer contre Toulouse, dimanche prochain, avant de s’attaquer à un rival direct, l’OGC Nice. Oui, la tempête peut revenir très rapidement.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement