Ligue 1 - PSG : Bernat tombe à pic

PSG.FR

Depuis la retraite de Maxwell en 2017, le côté gauche parisien pose bien des problèmes. La saison dernière, Layvin Kurzawa et Yuri Berchiche n’ont pas su apporter les garanties nécessaires. Le premier s’est souvent blessé, tandis que l’Espagnol a montré d’importantes carences. Cette saison, la donne pourrait bien changer. Dans ses valises, Thomas Tuchel a embarqué l’international espagnol, Juan Bernat. Le latéral gauche du Bayern Munich est arrivé dans les dernières heures du Mercato contre un chèque estimé à 15 M€. Une arrivée presque inespérée qui a ravi Tuchel, pour qui le poste de latéral gauche donnait des maux de tête. Face à Saint-Etienne ce soir, l’international espagnol de seulement 25 ans va honorer son premier match avec Paris. Un rendez-vous important pour un joueur en quête de rachat après une saison quasi-blanche en Bavière. 

Formé à Valence puis rapidement vendu au Bayern Munich, Bernat a connu quatre saisons compliquées en Allemagne. Entre blessures à répétition et problèmes d’adaptation, Bernat a accusé beaucoup de retard sur son tableau de marche. Champion d’Europe U19 en 2012, puisque vainqueur de l’Euro U21 en 2013 sous les ordres de Julen Lopetegui, le Parisien n’a pas validé son passage au sein de la Roja. Seulement sept petites sélections pour celui qui totalise 10 passes décisives et 5 buts en 113 matchs avec le Bayer Munich. 

>>> L'ANALYSE DE JEAN-CHARLES SABATTIER SUR BERNAT <<< 

z

 

Ce transfert à Paris est donc l’occasion de remettre les gaz et rattraper le temps perdu. « Je suis très heureux d’être ici, au Paris Saint-Germain, dans une grande équipe, a-t-il déclaré en conférence de presse jeudi. Aucun d’entre nous, joueurs, n’a de garantie. Layvin (Kurzawa) est aujourd’hui blessé. Avant toute chose, je tiens à lui souhaiter un bon rétablissement. Je suis ici pour gagner ma place. Je suis impatient d’être à vendredi, j’ai hâte que ce match arrive, et hâte de jouer avec mes nouveaux coéquipiers. »

Bernat le sait, pour réussir une bonne saison, il faudra absolument éviter les blessures et enchaîner les matchs. « Je me sens très bien, je suis prêt à jouer, à 100%, a rassuré le natif de Cullera (Espagne). L’entraîneur décidera de qui sera sur le terrain, mais je suis prêt. J’ai été éloigné des terrains durant quatre mois la saison dernière en raison d’une blessure. Dans la foulée, il y a eu d’autres problèmes, probablement liés à cette blessure. Mais aujourd’hui, je suis à 100%. » Souvent comparé à Jordi Alba pour sa petite taille et son goût prononcé pour l’attaque, Bernat a un boulevard pour s’imposer à Paris. Et ainsi, reprendre le fil de son évolution…