Reuters

L'ASSE est bien lancée !

Vainqueur de Nice la semaine dernière, le Saint-Etienne d’Oscar Garcia a enchaîné à Caen (0-1), samedi soir. 

Dans la famille des entraîneurs étrangers de Ligue 1, on dénombre d'abord les coachs du podium de la saison dernière (Leonardo Jardim, Unai Emery et Lucien Favre), ainsi que deux expérimentés revenants (Claudio Ranieri et Marcelo Bielsa). Le dernier né était inconnu en France avant d’être nommé à Saint-Etienne, mais Oscar Garcia s’est déjà fait un nom. Le coach espagnol a insufflé un nouvel élan et les Verts ont lancé leur saison avec une deuxième victoire en autant de journées, samedi à Caen (0-1).

Tout n’est pas encore parfait, mais l’ASSE, dont l’effectif a peu changé, affiche un visage bien différent que durant ses longues et parfois pénibles saisons sous les ordres de Christophe Galtier. En position de numéro 6 dans le 4-3-3, Ole Selnaes a rayonné à la relance. Le duo complémentaire que forme le Norvégien avec l’hyperactif Bryan Dabo permet à l'équipe de jouer plus haut et donc d'être plus agressive. Le trio offensif a parfois couru dans le vide mais n’a pas manqué l’occasion d’ouvrir le score sur une contre-attaque. Parfaitement lancé par Jonathan Bamba, l’incontournable Romain Hamouma a donné la victoire (67e). 

Si les Stéphanois ont rejoint l’OL et l’OM en tête du classement provisoire, ils le doivent aussi à la malchance dont a fait preuve le SMC. Les Normands ont bien répondu à la pression de l'adversaire dès les premiers instants. Puis, menés au score, ils sont partis à l’abordage et Alexander Djiku (72e) et Ivan Santini (81e) ont manqué d’égaliser de la tête. "C’est frustrant de faire de bonnes choses et de perdre encore", a regretté Vincent Bessat sur beIN SPORTS. Les Normands comptent aucun point avant d’aller à Lille, où les attend un autre coach étranger qui prône un football offensif, Marcelo Bielsa.