Le PSG cartonne avant Liverpool

Icon Sport

Comme la saison dernière, le PSG, facile tombeur de Saint-Etienne vendredi soir (4-0), aura donc remporté ses cinq premiers matches de Ligue 1 et peut toujours viser le record de l’Olympique Lillois, vainqueur de ses sept premières rencontres lors de la saison 1936-1937. Plutôt que ce record, Thomas Tuchel, premier entraîneur parisien à réussir une telle série pour ses débuts, préférerait sans doute un succès à Anfield mardi soir, où ses hommes vont débuter leur campagne de Ligue des champions contre Liverpool, finaliste malheureux de la dernière édition.

Un match face aux Reds que manquera, comme son compatriote Gianluigi Buffon, Marco Verratti, lui aussi suspendu et qui n’avait plus joué depuis le Trophée des champions. Titulaire dans l’entrejeu, aux côtés de Lassana Diarra et Adrien Rabiot, le milieu de terrain italien a réussi, pendant près de 70 minutes, un retour convaincant et délivré une belle ouverture à Julian Draxler sur l’ouverture du score de l’Allemand (1-0, 22e), auteur, d’une tête lobée, de ce premier but après une entame tranquille des Parisiens. Titulaire en l’absence de Kylian Mbappé (suspendu) et Neymar (mis au repos), l’ancien joueur de Wolfsbourg, qui n’avait plus marqué depuis le mois d’avril, s’est montré, mais il devrait retourner sur le banc dans l’antre des Reds.

Cavani toujours aussi généreux

Angel Di Maria a lui confirmé son excellent début de saison en inscrivant, d’une frappe puissante au premier poteau, le troisième but de la soirée (3-0, 76e), et espère réussir à se faire une place, dans une position plus reculée, au sein de l’équipe qui débutera mardi. Edinson Cavani, lui, en sera forcément, un Uruguayen, toujours aussi généreux, qui a signé son troisième but de la saison, soit un de moins que ses compères de la «MCN», en doublant la mise sur un penalty qu’il avait lui-même obtenu pour une faute de Loïc Perrin (2-0, 49e). Entré à la pause à la place de Lassana Diarra, le jeune Moussa Diaby, que le club de la capitale a finalement refusé de prêter, a clôturé la marque de près après une déviation de Cavani (4-0, 84e).

L’une des rares inquiétudes pour les champions de France, plus que jamais leaders, réside finalement dans ce début de match pas toujours maîtrisé, à l’image de la première, sur le flanc gauche de la défense, d’un Juan Bernat pas franchement convaincant. Et si les Stéphanois, malgré des opportunités intéressantes pour Loïs Diony (14e) et Perrin (19e), n’ont pas réussi à en profiter, Mohamed Salah et ses coéquipiers pourraient eux exploiter ces largesses défensives dans quatre jours…