Mariano attend son heure

Reuters

Bien décidé à s'imposer au Real Madrid après une saison prolifique à Lyon (21 buts en 46 matches), Mariano Diaz doit (déjà) commencer à trouver le temps long. L'attaquant dominicain n'est certes revenu qu'à la fin du mois d'août dans la Maison Blanche, mais, après un premier match passé dans sa totalité sur le banc le 1er septembre face à Leganes (4-1), le buteur de 25 ans n'a de nouveau pas quitté son siège samedi soir face à l'Athletic Bilbao (1-1). 

Pourtant, sa grinta aurait pu profiter au club merengue pour tenter de décrocher la victoire face à une solide formation basque. Menés à San Mames suite à l'ouverture du score de Muniain (32e), les Madrilènes ont réussi à revenir grâce à Isco (63e), qui venait d'entrer en jeu à la place de Modric. Pour la fin de match, Julen Lopetegui a préféré faire entrer Lucas Vasquez à la place de Gareth Bale (75e). 

Le 5e attaquant ?

De quoi frustrer encore un peu plus Mariano Diaz. Julen Lopetegui s'est expliqué sur ses choix dans les colonnes du quotidien AS : "Faire rentrer Mariano aurait pu être une option, bien sûr, mais nous pensions que Bale avait besoin d'être remplacé. Nous avons donc décidé de faire entrer Lucas (comme 3e changement après Ceballos et Isco) car nous pensions qu'il pouvait apporter le danger". Autrement dit, Mariano semble bien être pour le moment le cinquième choix de l'entraîneur du Real, derrière Benzema, Bale, Asensio et Lucas. 

L'ancien Gone est en fait le remplaçant attiré de Karim Benzema, auteur d'un début de saison convaincant (5 buts en 5 matches), mais resté muet à Bilbao. Mariano aura-t-il du temps de jeu mercredi soir face à la Roma en Ligue des champions ? Le successeur de Cristiano Ronaldo - il a pris son n°7 - n'attend que ça.