Panoramic

Paris 2024, c'est pour aujourd'hui !

Le CIO va annoncer ce soir vers 20h l'attribution des Jeux Olympiques 2024. Seule en lice, la ville de Paris va-t-être désignée, cent ans après les JO de 1924.

C'est ce mercredi soir que les membres du Comité international olympique (CIO) mettront fin au faux suspense entourant depuis plus d'un mois le nom de la ville organisatrice des Jeux de 2024 en les attribuant à Paris, cent ans après les JO d'été de 1924. Seule en lice face à Paris, après les abandons de Boston, Hambourg, Rome et Budapest, Los Angeles se verra attribuer l'organisation des JO de 2028, conformément à l'accord conclu le 31 juillet dernier entre le CIO et la mégapole californienne.

"La France entière est derrière Paris 2024 pour accueillir le monde", a souligné Anne Hidalgo, la maire de la capitale, sur son compte Twitter mardi, à la veille de la décision du CIO, attendue pour 20h (heure française). L'édile socialiste a débarqué à Lima vendredi dernier avec les autres membres de la délégation - Tony Estanguet et Bernard Lapasset. Laura Flessel, la ministre des Sports, est également présente au Pérou.

Cette victoire annoncée a un goût de revanche pour Paris - lieu de naissance de Pierre de Coubertin, le fondateur des JO - après les trois échecs de 1992, 2008 et 2012. La ville n'a accueilli la flamme olympique qu'à deux reprises dans son histoire, en 1900 et 1924. Un temps annoncé, Emmanuel Macron ne fera finalement pas le déplacement en raison - entre autres - d'un agenda bousculé par le passage dans les Antilles françaises de l'ouragan Irma. Le chef de l'État s'y est rendu mardi.

Dès son accession à l'Élysée, le président avait multiplié les initiatives en faveur de Paris 2024, accueillant dans la capitale en mai les membres du CIO et se rendant à Lausanne en juillet pour défendre la candidature parisienne. "Nous avons fait le maximum, avec un travail remarquable de l'équipe. (…) Nous sommes prêts, le moment est le bon pour le pays", avait-il déclaré, évoquant une "attente très forte" des Français. Le jour de joie est arrivé.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement