Bundesliga : Le Bayern avec sérieux face à M'Gladbach

Le Bayern Munich a décroché une victoire sans doute décisive en vue du titre en Bundesliga, dimanche sur la pelouse de Mönchengladbach (0-1).

Le Bayern Munich compte 26 titres de champion d’Allemagne. Très bientôt, ça fera 27. Les Munichois ont été bousculés par une équipe de Mönchengladbach intéressante, assez loin de sa 10e place en Bundesliga et des 30 unités d’écart avec les hommes de Carlo Ancelotti. Mais ces derniers, inlassablement, ont empoché les trois points, 1-0 grâce à un but de Thomas Müller à la 63e minute. Au lendemain de la deuxième défaite d’affilée de Leipzig, dauphin surprise du Bayern, ce sont 13 points d’avance que comptent les Bavarois à neuf journées de la fin.

Franck Ribéry et Arjen Robben étaient tous les deux titulaires et ont prouvé qu’ils avaient bien retrouvé leurs jambes, si ce n’est de 20 ans, au moins de 30 ans (les deux compères en ont 33). En vue de la Ligue des champions et du choc monumental à venir face au Real Madrid, en quarts de finale, ça laisse rêveur. Au-delà du but de Thomas Müller, auteur de son deuxième but de la saison seulement (0-1, 63e) à la réception d’une ouverture millimétrée d’Alcantara, on retiendra par exemple ce nouvel éclair de génie de Robben.

 

Hummels: "On est contents pour Thomas Müller"

Sur sa spéciale, qu’il maîtrise décidément comme personne - peut-être même dans l’histoire du football – le Néerlandais a enroulé un tir du pied gauche pleine équerre de l’extérieur de la surface, en direction de la lucarne opposée. C’était à la 43e minute, et Robert Lewandowski (discret par ailleurs) était à la retombée pour reprendre de la tête, mais Yann Sommer a sorti une parade réflexe exceptionnelle. Dans l’ambiance bouillante du Borussia Park, les Munichois n’ont pas concédé d’occasion franche malgré une pression adverse constante.

Mats Hummels se dit surtout heureux pour son pote Thomas Müller, sur le compte Twitter de la Bundesliga"Il n’a pas marqué tant que ça. Il est plus dans les passes décisives, mais il est très content de son but, et bien sûr on est tous contents pour lui." Content, ce n’était pas l’état d’esprit de Franck Ribéry et surtout d’Arjen Robben lorsqu’Ancelotti a décidé de les remplacer en seconde période. Mais certains y verront le maintien d’une hargne rassurante, alors que le championnat est plié.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement