Reuters

Neymar règle son amende au fisc brésilien

Neymar s'est résigné à payer une amende de 2,1 millions d'euros au fisc brésilien, ont annoncé ses avocats vendredi.

C’est à Guingamp que l’histoire entre Neymar et la Ligue 1 va débuter. Après des semaines de tergiversation, entre la conclusion de son transfert au PSG et l’homologation de son contrat, le Brésilien a reçu le feu vert de la Ligue. Il "est prêt physiquement pour jouer toutes les minutes", a même lâché Unai Emery, son entraîneur, en marge du déplacement des Parisiens sur la pelouse de l’EAG, ce dimanche lors de la 2e journée de championnat (21h).

Avant de se plonger dans cette nouvelle aventure, l’ancien Barcelonais, recruté pour cinq saisons en échange, notamment, du paiement de sa clause libératoire de 222 millions d’euros, a réglé quelques ardoises. Neymar a accepté de payer une amende de 2,1 millions d'euros au fisc brésilien, comme l’ont annoncé ses avocats vendredi lors d’une conférence de presse à Sao Paulo. Le paiement doit mettre fin à un litige qui l’oppose au Trésor brésilien.

"Cette prime existe réellement"

Celui-ci lui reproche de ne pas avoir des impôts, liés aux droits d’image touchés entre 2011 et 2013 à l'époque où il évoluait à Santos, son club formateur. "Il reste 8 millions de réais (la monnaie brésilienne, ndlr) à payer. Cette somme sera payée, même si nous ne sommes pas d'accord avec cette amende, a lâché l’avocat Marcos Neder. Ce procès dure depuis plus de trois ans et nous voulons aller de l'avant lors de cette nouvelle phase qui commence pour Neymar."

En parallèle, ses représentants n’ont pas écarté l’idée d’attaquer Barcelone en justice. Le Barça a gelé une prime de 26 millions d’euros, négociée un an auparavant, que Neymar aurait dû toucher le 31 juillet, soit trois jours avant son départ pour Paris. "Cette prime existe réellement et son paiement est un accomplissement du contrat. Nous espérons que cela sera réalisé comme convenu et nous parlons avec Barcelone", a poursuivi Maître Marcos Motta, rapporte Sport. Afin d’apaiser les débats, le juriste a tenu à souligner la relation "amicale" que Neymar entretient avec son ancien employeur.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement