Messi emmène l'Argentine en finale

Il n’y a tout simplement pas eu de match. Mais ce n’est pas pour autant que le spectacle n’était pas au rendez-vous entre les Etats-Unis et l’Argentine, victorieuse 4-0 en demi-finales de Copa America, Lionel Messi et consorts ayant offert quelques régalades. A commencer par le n°10 lui-même: son coup franc, sur le but du 2-0, est sans aucun doute un des plus beaux en sélection, et peut-être même de sa carrière ! A une petite trentaine de mètres du but, légèrement décalé sur le côté gauche, il a nettoyé la lucarne droite. Juste génial.

Cerise sur le gâteau, ce 55e but en équipe d’Argentine lui permet de dépasser Gabriel Batistuta, avec qui il partageait encore le record de 54 réalisations. "Je suis heureux de l’avoir dépassé, je veux remercier mes coéquipiers, s’est contenté de lâcher, toujours aussi humble, Lionel Messi aux journalistes. Ce record est aussi le leur." Alors qu’il fêtera son 29e anniversaire vendredi, la "Pulga" est en pleine forme. Il a réussi un match plein, ne se contentant pas de ce but fantastique, puisqu’il a aussi délivré deux passes décisives.

Klinsmann: "Quand vous prenez un but au bout de trois minutes..."

Deux autres bijoux, à commencer par celui de la troisième minute de jeu pour Ezequiel Lavezzi, titularisé en lieu et place d’Angel Di Maria blessé. Un petit ballon par-dessus la défense, et l’ancien joueur du PSG pouvait lancer ses camarades vers une qualification aisée pour la finale, avant de se blesser à son tour de manière rocambolesque - salto par-derrière un panneau publicitaire - en deuxième période. Lionel Messi a donc doublé la mise à la 32e minute, et c’est Gonzalo Higuain qui a parachevé le travail en seconde période, avec deux buts à la 50e puis à la 86e. Sur le 4-0, "Leo" s’est encore amusé avec une dernière offrande au poil.

Le sélectionneur allemand Jurgen Klinsmann n’a pas le choix, il constate les dégâts: "Quand vous prenez un but au bout de trois minutes contre une telle équipe… On avait déjà perdu la bataille psychologique. C’est une équipe spéciale, on a vu pourquoi ils étaient les meilleurs au monde. J’ai dit aux gars qu’il n’y avait pas de quoi être honteux." Les Argentins ont inscrit 18 buts depuis le début de la compétition, n’en encaissant que deux. Lionel Messi attend désormais sa consécration, enfin, après ses finales perdues en 2014 (Coupe du monde) et 2015 (Copa America). L’Albiceleste n’ayant plus remporté le sacre continental depuis 1993, il y aura autant de pression que dans une bouteille de soda secouée des heures durant…