L'OM va mieux

Iconsport

La petite victoire contre Konyaspor (1-0), jeudi en Ligue Europa, avait déjà apaisé les tensions du côté de l’OM. Ce dimanche, la formation de Rudi Garcia a définitivement repris du poil de la bête sur le terrain d’Amiens, en l'emportant 2-0, dans le cadre de la 6e journée de Ligue 1, un doublé de Clinton Njie permettant aux Phocéens de remonter en 6e position, à trois points du podium. Le Champions Project a pris une bien mauvaise tournure cet été, au niveau du mercato comme sur le terrain, mais le club marseillais a toujours les armes afin de se battre pour les places européennes.

D’abord, l’OM a retrouvé un peu plus de sérénité défensive après les débâcles vécues contre Monaco (6-1) et Rennes (1-3). Yohann Pelé, doublure d’un Steve Mandanda légèrement blessé, a conservé sa cage inviolée durant son intérim. Le promu picard n’est pas la formation de l’élite la plus dangereuse, certes, mais les Phocéens sont désormais mieux organisés en 4-2-3-1 (à la récupération, Zambo Anguissa a pris le rôle de Kamara aux côtés de Luiz Gustavo) et les errements défensifs sont moins fréquents, d’autant qu’Amavi est bien plus actif qu’Evra. L'ancien Niçois a probablement gagné sa place de titulaire. 

Dans le jeu, la nouvelle formule se met progressivement en place. Si les Marseillais ont eu du mal à imposer leur loi lors d’une première période bien faible, ils ont accéléré au retour des vestiaires. Dimitri Payet a désormais carte blanche en tant que numéro 10 et il est justement à l’initiative des deux buts signés Clinton Njie, sur un centre d’Hiroki Sakai (52e) et un service subtile de Florian Thauvin (55e). Le Camerounais avait été préféré à Valère Germain en pointe et soigne ses statistiques étonnantes (5 buts en 232 minutes). L’OM devra confirmer contre Toulouse, dimanche prochain, avant de s’attaquer à un rival direct, l’OGC Nice. Oui, la tempête peut revenir très rapidement.