Le Real Madrid s'enfonce dans la crise

Reuters

Les mouchoirs blancs réclamant comme de coutume le départ de l'entraîneur, lorsque les résultats ne suivent pas, n'ont pas encore été agités à Santiago-Bernabéu, mais Zinedine Zidane s'attend sans doute à les voir prochainement si d'aventure le technicien français ne parvient pas à redresser rapidement la barre. Car samedi soir, en match décalé de la 19e levée de Liga, le Real Madrid a de nouveau mordu la poussière, cette fois à domicile contre Villarreal (0-1), se faisant surprendre en toute fin de partie sur un contre conclu par Pablo Fornals (88e). L'ancien numéro 5 de la Maison blanche bénéficie évidemment de son passé grandiose de joueur, et de sa saison 2016-2017 particulièrement réussie pour s'éviter un licenciement trop rapide, mais la pression risque malgré tout de se faire de plus en plus intense dans les jours à venir...

Pourtant, face au Sous-marin jaune, il y a eu quelques motifs de satisfaction dans les rangs madrilènes, avec un jeu plutôt intéressant et de belles opportunités de faire trembler les filets adverses, ce malgré l'absence de Karim Benzema, blessé. Garet Bale, Cristiano Ronaldo, Isco ou Marcelo, tous ont permis à Sergio Asenjo de se mettre en valeur sur sa ligne de but. Les Merengues ont évidemment dominé leurs adversaires, mais continuent d'afficher un manque certain de créativité, s'enfermant trop souvent dans des combinaisons offensives téléphonées. Et lorsque ça ne marche pas, que le temps passe, on délaisse un peu le secteur défensif, quitte à se faire piéger sur un contre parti d'un corner de Toni Kroos...

Si certains croyaient encore au titre du côté du Real, il faut désormais raison retrouver, car si le FC Barcelone s'impose dimanche à Anoeta, face à la Real Sociedad, les Catalans compteront pas moins de 19 points d'avance, avec un match de plus au compteur. Pire, Raphaël Varane et ses coéquipiers sont maintenant partis pour devoir livrer bataille afin de finir sur le podium au printemps prochain. En l'état, le FC Séville (6e) pourrait revenir à hauteur comptable des tenants du titre, Villarreal ne compte plus qu'un point de retard, alors que l'Atlético de Madrid et le FC Valence disposent respectivement de 7 et 5 unités d'avance. Il y a urgence, même pour Zinedine Zidane...