Le Chili en un éclair

Reuters

L'Argentine et le Chili sont inséparables. Opposés en finale en 2015 avec à la clé la victoire de la Roja aux tirs au but, les deux pays se sont retrouvés au premier tour de la Copa America cette saison. Cette fois l'Albiceleste a pris sa revanche (2-1) mais ne s'est pas débarrassé du tenant du titre pour autant. La Roja a ensuite remporté toutes ses rencontres, la dernière en date dans la nuit de mercredi à jeudi contre la Colombie (2-0), pour venir retrouver les Argentins en finale.

Montés progressivement en puissance dans la compétition et particulièrement impressionnants en quart de finale contre le Mexique (7-0), les Chiliens ont rapidement pris les devants en demi-finale. Opportuniste, Charles Aranguiz a d'abord surgi devant David Ospina à bout portant (1-0, 6e). José Perdo Fuenzalida a doublé la mise, reprenant aisément devant la cage vide un tir sur le poteau d'Alexis Sanchez (2-0, 11e). Un avantage que les hommes de Juan Antonio Pizzi allaient conserver jusqu'au bout d'un match interminable...

La faute à une mi-temps transformée en très longue interruption (environ deux heures) à cause d'un orage sur la ville américaine de Chicago. Sur un terrain détrempé, la seconde période a été beaucoup plus compliquée. James Rodriguez et les siens n'ont pu inverser la tendance. Au bout, le Chili défendra bien son trophée dimanche soir face à son éternel rival.