Deschamps ne veut pas de l'Espagne

A quinze jours du tirage au sort de la Coupe du monde 2018, Didier Deschamps a affirmé vouloir éviter l'Espagne, qui apparaît comme l'épouvantail du chapeau 2.

Le Danemark désormais qualifié et en attendant les résultats des deux derniers barrages entre le Pérou et la Nouvelle-Zélande d’un côté et l’Australie et le Honduras de l’autre, on connaît 30 des 32 équipes qualifiées pour la Coupe du monde en Russie et peu ou prou quels seront les chapeaux en vue du tirage au sort.

Désignée tête de série grâce à sa remontée au dernier classement Fifa, la France sera parmi les nations protégées mais n’est pas à l’abri d’une mauvaise surprise au tirage puisque l’Espagne ou l’Angleterre émargent parmi les équipes du deuxième chapeau. Et Didier Deschamps sait déjà quelle équipe il souhaite absolument éviter lors du tirage au sort qui se déroulera le 1er décembre prochain à Moscou.

"S'il y a une équipe à éviter, c'est bien l'Espagne. Si ça peut être un autre que nous qui la rencontre, c'est bien", a-t-il ainsi expliqué, sans doute encore marqué par la défaite de ses troupes face à la Roja (0-2), en mars dernier, au terme d’un match où les Bleus étaient apparus impuissants face à leurs voisins.

La France a beau être vice-championne d’Europe, avoir été à son avantage, mardi, contre l’Allemagne (2-2) et pouvoir s’appuyer sur une jeunesse enthousiasmante, le sélectionneur tricolore reste d'ailleurs mesuré. "On était plus près du 3-1 que du 2-2. On fait une petite faute d'inattention qui nous coûte cher. On aurait pu leur faire plus mal que ça... C'était un bon match amical. On est proches d'eux mais ils restent devant", a ainsi expliqué l’ancien champion du monde au micro de TF1 à l’issue de la rencontre.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement