Reuters

Pré-barrage: L'Australie élimine la Syrie après prolongation 

Un rêve passe pour le peuple syrien et on devine, dans le contexte que l'on sait, pour cette nation la terrible désillusion que représente l'élimination de la sélection nationale, tombée au bout du suspense ce mardi, à Sydney, face à l'Australie en match retour du pré-barrage qualificatif pour la Coupe du monde 2018 en Russie. 

Une semaine après un premier partage des points (1-1) "à domicile" (le match était disputé à Malacca, en Malaisie, en raison des événements) avec les Socceroos, les Aigles de Damas, héros d'un pays déchiré par la guerre civile depuis 6 ans, ont réussi l'exploit de tenir une nouvelle fois en échec leurs adversaires à l'issue du temps réglementaire (1-1). A l'ouverture du score d'Omar Al Somah, le "Zlatan Ibrahimovic" syrien comme on le surnomme, dès la 6e minute de jeu avait répondu l'égalisation dans la foulée de l'inévitable Tim Cahill (13e). L'inamovible attaquant et capitaine australien va être tout à la fois le sauveur de sa sélection, incapable de profiter de son outrageuse domination (25 tirs à 7, 76 % de possession de balle, 10 corners à zéro) dans le temps réglementaire, et le bourreau de si courageux Syriens, toujours dangereux en contre. Le 50e but de Cahill (37 ans) en équipe nationale va crucifier les visiteurs (109e), non sans qu'Al Somah, encore lui, ne trouve encore le moyen de toucher le poteau sur coup-franc (120e), malgré une équipe syrienne réduite à 10 depuis la 95e minute de jeu.      

C'est donc l'Australie qui poursuit son rêve et affrontera dans un nouveau barrage le 4e de la zone Concacaf (Honduras, Panama ou Etats-Unis). Avec pour enjeu le billet pour la Russie.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement