Digne, c'est très intéressant

Un automne en fanfare. Lucas Digne vient de signer 3 prestations en Bleu, la dernière face à l'Allemagne (2-2) qui lui ont permis de grimper dans la hiérarchie dans l'optique du Mondial.

On le disait moribond, Lucas Digne a prouvé le contraire. Déjà très à son avantage en octobre contre la Biélorussie et la Bulgarie, le Barcelonais a confirmé tout son potentiel en tenant son couloir gauche mardi à Cologne face aux champions du monde allemands. Il a du jus, prend bien les espaces, combine avec son attaquant grâce à un jeu à une touche qu’il maîtrise désormais très bien (son passage au Barça n’y est pas pour rien) sans négliger le placement défensif. On peut y ajouter son entente avec Samuel Umtiti qu’il côtoie en club et le tableau paraît en place.

"Je suis très content de mon match. C'est plaisant de jouer des rencontres de très haut niveau", explique pour Le Parisien celui qui a également pu se montrer en club et clairement sortir du placard même s’il reste devancé par Jordi Alba dans la hiérarchie. Face à l’Allemagne, c’était Anthony Martial qui était placé devant lui et les deux ont su combiner. "C'est un joueur que j'apprécie énormément. On se connaît depuis la catégorie Espoirs. C'est facile de jouer avec lui", avoue l’ancien Parisien.

Cet automne lui a clairement fait passer un cap et il existe désormais pleinement dans la lutte pour une place dans les 23 qui disputeront la Coupe du monde en Russie. A ce poste de latéral gauche, c’est une lutte à 3 avec Layvin Kurzawa, qui a joué contre les Gallois, et Mendy, encore blessé. "On verra si j'ai marqué des points ou pas. Les points, ce n'est pas moi qui les donne...", reconnaît un Digne prudent. Il a pourtant une cote qui monte en flèche. 


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement