Coupe du Monde 2018 : Pour l'Allemagne, interdiction de douter

Reuters

1954, 1974, 1990, 2014… et 2018 ? En Russie, l’Allemagne est en lice pour décrocher une cinquième étoile planétaire, et le premier doublé de sa très riche histoire. Un sacré challenge, même pour une nation autant habituée au succès. Après une campagne de qualification menée tambour battant (10 matchs, 10 victoires, 43 buts marqués pour 4 encaissés) et une première place obtenue facilement devant l’Irlande du Nord et la République tchèque, l’Allemagne a subi un coup de moins bien avec plusieurs performances en demi-teinte en amical contre l’Angleterre, la France ou l’Espagne.

Après une série de cinq matchs sans victoire et un revers surprenant contre l’Autriche (2-1), où Joachim Low avait décidé de faire confiance à plusieurs remplaçants pour intégrer son onze de départ (Süle, Rüdiger, Brandt, Petersen, Gündogan), l’Allemagne ne s’est pas vraiment rassurée par la suite lors de son dernier match de préparation avec un succès étriqué sur l’Arabie Saoudite (2-1).

Pour ce Mondial, la Mannschaft ne s’avance donc pas avec un maximum de certitudes, d’autant que son capitaine Manuel Neuer sort d’une saison blanche avec le Bayern Munich. Pour son premier tour (Mexique, Suède, Corée du Sud), l’Allemagne aura l’occasion de se tester avant d’envisager les choses sérieuses plus tard dans les matchs à élimination direct. Si son secteur offensif est effrayant, l’absence d’un buteur de renom (Timo Werner et Mario Gomez sont les seuls 9 de métier) pourrait peut-être lui jouer des tours. Mais forte de son expérience et d’un groupe de très haut niveau (Müller, Özil, Kroos, Khedira, Hummels), l’Allemagne a toutes les chances de figurer au moins dans le dernier carré en Russie. Et même au-delà.

Gardiens : Manuel Neuer (Bayern Munich), Kevin Trapp (PSG), Marc-André ter Stegen (FC Barcelone)

Défenseurs : Joshua Kimmich (Bayern Munich), Antonio Rüdiger (Chelsea), Jérôme Boateng (Bayern Munich), Mats Hummels (Bayern Munich), Niklas Süle (Bayern Munich), Matthias Ginter (Borussia Mönchengladbach), Jonas Hector (1.FC Cologne), Marvin Plattenhardt (Hertha Berlin)

Milieux de terrain : Sami Khedira (Juventus), Toni Kroos (Real Madrid), İlkay Gündoğan (Manchester City), Leon Goretzka (Schalke 04), Mesut Özil (Arsenal), Sebastian Rudy (Bayern Munich)

Attaquants : Thomas Müller (Bayern Munich), Julian Brandt (Bayer Leverkusen), Timo Werner (RB Leipzig), Julian Draxler (PSG), Marco Reus (Borussia Dortmund), Mario Gomez (VfB Stuttgart)

 

 

Cette fois, c’est la bonne ! Après avoir raté la Coupe du Monde 2014 et l’Euro 2016, Marco Reus sera enfin de l’aventure estivale allemande. Dans son couloir gauche, l’élégant ailier du Borussia Dortmund a une carte à jouer dans le couloir gauche de la Mannschaft. Percutant et précis dans la dernière transmission, le milieu offensif de 29 ans sort d’un exercice intriguant avec le BVB puisqu’il n’a commencé sa saison qu’en janvier après une rupture du ligament croisé en mai dernier.

Au total, l’ancien joueur du Borussia Mönchengladbach a disputé 15 rencontres officiels avec le club de la Ruhr, pour un bilan très honnête de 7 buts. Ses bonnes performances lui ont donc permis d’intégrer le groupe allemand sur le fil au détriment de Leroy Sané ou de ses coéquipiers à Dortmund, Mario Götze et André Schürrle. Après plusieurs épisodes manqués, il est peut-être l’heure pour Marco Reus de rattraper le temps perdu.

Joachim Löw est un habitué des grands rendez-vous. Présent sur le banc allemand depuis la fin de l’été 2006, l’entraîneur de 58 ans n’est pas du genre à céder à la pression. Face aux récentes performances assez décevantes de son équipe, Löw n’a pas caché que sa formation devait « s’améliorer », tout en misant sur une montée en puissance de ses troupes à l’approche de la Coupe du Monde. Il est vrai que sous son mandat, l’Allemagne n’a pas l’habitude de décevoir. Depuis que Löw, sous contrat jusqu’en 2022, a pris les rênes de la sélection, la Mannschaft a systématiquement au moins atteint les demi-finales de l’Euro ou de la Coupe du Monde. Une série encore d’actualité dans un mois ?

L’Allemagne de Manuel Neuer doit se servir d’un premier tout à sa portée pour balayer les quelques doutes à son sujet. Après cela, il ne sera pas bon de se frotter à la machine allemande et à l’expérience de Thomas Müller, Toni Kroos ou de la paire défensive Mats Hummels-Jérôme Boateng. En quête du premier doublé de son histoire, la Mannschaft est en mission. Qui osera se mettre en travers de la route ?

La présentation du Mexique

La présentation de la Suède

La présentation de la Corée du Sud

Coupe du Monde de la FIFA : Suivez 100% des matchs en direct seulement sur beIN SPORTS

Suivre @NicolasSarnak