La FIA répond à Grosjean sur les départs arrêtés après drapeau rouge

Cette saison, en cas de drapeau rouge, la direction de course peut faire repartir les pilotes sur la grille de départ, en prenant l'ordre du classement sur le moment.

Romain Grosjean, un des présidents du syndicat des pilotes, a testé le concept à Barcelone et n'avait pas aimé: "Ça pourrait être un carnage. On pourrait perdre la voiture dans la ligne droite. En pneus usés, on va perdre 25 secondes dans le premier tour. C'est inconduisible. Quand je suis reparti, c'était comme s'il pleuvait et que nous étions en slicks."

Charlie Withing, le directeur de course de la FIA, a rétorqué à Motorsport.com (propos relayés mercredi): "Aucun pilote ne m'a parlé de ça. C'est un peu curieux, parce qu'ils mettent tous des pneus neufs dès qu'il y a un drapeau rouge. Donc je ne suis pas très inquiet. A Barcelone, ils n'ont pas mis de pneus neufs parce qu'il s'agissait d'une procédure rapide."