Hand Euro 2018 - Les Experts choisissent de positiver

Un Euro au presque parfait. L’équipe de France a terminé le championnat d’Europe en Croatie avec le statut de l’équipe qui a le moins perdu de la compétition mais pas avec la médaille d’or autour du cou. Quand on se souvient des nombreux forfaits et du manque d’expérience d’une partie de l’équipe, on imagine aisément le contentement final qui doit animer le groupe.

"Il faut se satisfaire de cette médaille. Six joueurs sur la feuille de match n’avaient jamais participé à une demi-finale"

Didier Dinart

Malgré tout, après la phase de groupes, c’est bien le plus beau métal qu’elle imaginait. Mais la demi-finale contre l’Espagne, complètement manquée, est passée par là. "Il faut se satisfaire de cette médaille. Six joueurs sur la feuille de match n’avaient jamais participé à une demi-finale. C’est une question d’expérience. On se retrouve au final avec sept victoires en huit rencontres. Nous avons moins perdu que le champion d’Europe", convient Didier Dinart sur le site de la Fédération.   

"On s’est trompé et raté en demi-finale contre l’Espagne. Cela peut arriver. J’ai aimé la réaction que l’on a eue. On s’est expliqué hier et on s’est remis en question. Nous avons pris le temps de digérer cette défaite et surtout nous avons relevé la tête le plus rapidement possible", ajoute Adrien Di Panda. Un élan retrouvé qui prouve que cette équipe a une âme, ce qui promet pour les prochaines échéances. "Il y a un vrai état d’esprit dans cette équipe. Nous prenons beaucoup de plaisir à évoluer ensemble. Cela aurait été compliqué aujourd’hui s’il n’y avait pas tout ça qui nous habitait. Nous avons puisé ensemble au fond de nous pour donner encore une heure et prendre cette médaille", précise Karabatic.

Evidemment, Valentin Porte, lui aussi satisfait par cette médaille, avait néanmoins un petit pincement au cœur lorsqu’il évoque "un sentiment d’amertume" ou "une cicatrice qui restera". Une médaille malgré tout significative et dont les Experts peuvent être fiers.