Coupe du Monde 2018 : Les Bleus visent la couronne

Panoramic

La Coupe du Monde 2018 en Russie va marquer un vrai renouvellement de générations au sein des Bleus. Seuls six joueurs étaient présents au Brésil en 2014 : Antoine Griezmann, Paul Pogba, Raphaël Varane, Hugo Lloris, Blaise Matuidi et Olivier Giroud. En quatre ans, l’équipe de France a opéré sa mue. Un changement de visage mais toujours le même chef d’orchestre sur l’estrade : Didier Deschamps. Réputé pour être pragmatique, le sélectionneur des Bleus a changé ses habitudes au moment de concocter sa liste pour les 23. Il n’a pas hésité à écarter des anciens jugés en méforme (Sissoko, Digne, Kurzawa), a fait confiance à quelques surprises (Pavard, Hernandez, Nzonzi) et a laissé à quai des joueurs pressentis pour être du voyage (Martial, Lacazette, Coman, Rabiot). Contrairement à l’Euro 2016, les Bleus ont été épargnés par les forfaits, excepté celui de Laurent Koscielny. Les feux sont donc au vert à quelques jours de l’entrée en lice de l’équipe de France face à l’Australie.

f

 

Sportivement, ces Bleus ont fière allure. Et même si des incertitudes planent toujours au-dessus du collectif, l’équipe s’est globalement renforcée depuis le Mondial 2014. En même temps, difficile de ne pas progresser avec une génération aussi talentueuse. Les Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Corentin Tolisso et autres Nabil Fékir sont venus consolider l’équipe et apporter une force de frappe offensive incroyable. L’équipe de France compte dans son effectif deux des plus gros transferts de l’histoire avec Mbappé (180 M€) et Dembélé (150 M€). Des Bleus new-look en quête de succès qui devront faire avec un manque d’expérience au plus haut niveau. Dix-sept joueurs vont découvrir pour la première fois de leur carrière les joies et les pièges d’un Mondial. Pas forcément une bonne chose lorsqu’il faudra défier des sélections plus aguerries comme l’Argentine, l’Espagne ou l’Allemagne.

Le parcours de l’équipe de France durant les qualifications est à l’image du ressenti actuel : un groupe capable de fulgurances mais pas à l’abri d’un faux-pas. La défaite surprise en Suède et les nuls en Biélorussie et contre le Luxembourg abondent en ce sens. Globalement, Didier Deschamps arrive en Russie avec un onze bien défini. Reste à régler quelques incertitudes comme la titularisation ou non d’Olivier Giroud, la présence de Tolisso au milieu ou encore les petits doutes autour des latéraux Mendy et Sidibé. Quelques interrogations qu’espère lever Didier Deschamps au fil de la compétition. Pour peu que les Bleus aillent le plus loin possible…

 

Gardiens : Areola (PSG), Lloris (Tottenham/ANG), Mandanda (Marseille)

Défenseurs : Pavard (Stuttgart/ALL), Sidibé (Monaco), Kimpembe (PSG), Rami (Marseille), Varane (Real Madrid/ESP), Umtiti (FC Barcelone/ESP), L. Hernandez (Atlético de Madrid/ESP), Mendy (Manchester City/ANG)

Milieux : Kanté (Chelsea/ANG), Matuidi (Juventus/ITA), Nzonzi (Séville FC/ESP), Pogba (Manchester United/ANG), Tolisso (Bayern Munich/ALL)

Attaquants : Dembélé (FC Barcelone/ESP), Fekir (Lyon), Giroud (Chelsea/ANG), Griezmann (Atlético de Madrid/ESP), Lemar (Monaco), Mbappé (PSG), Thauvin (Marseille).

 

La belle histoire continue de s’écrire pour Kylian Mbappé. Transféré au Paris-Saint Germain pour un montant record de 180 M€, le grand espoir tricolore a réalisé une première saison très satisfaisante (21 buts, 16 passes décisives toutes compétitions confondues). A 19 ans, le natif de Bondy va connaître une nouvelle étape dans sa toute jeune carrière : jouer une Coupe du Monde. Inconnu il y a encore deux ans, le joueur révélé à Monaco est aujourd’hui indispensable aux Bleus. Rapide, technique, décisif dans la zone de vérité, l’attaquant parisien cristallise beaucoup d’espoirs avant le début de la compétition. Si son association avec Antoine Griezmann reste à peaufiner, elle est surtout très prometteuse. Face à des équipes regroupées comme l'Australie, le Danemark ou le Pérou, la présence d'un joueur du profil de Mbappé ne sera pas de trop. 

f

 

Intronisé après l’Euro 2012 raté, Didier Deschamps en est à sa sixième année à la tête de l’équipe de France. Vainqueur de la Coupe du Monde 1998 et de l’Euro 2000, le sélectionneur de l’équipe de France va disputer sa deuxième grande compétition après le Mondial 2014 et l’Euro 2016. Le bilan de ces deux rendez-vous est plutôt positif avec un quart de finale au Brésil et une finale lors de l’Euro organisé à domicile. Dans le jeu, tous les doutes ne sont pas dissipés.

d

 

L’équipe a tâtonné à quelques reprises mais souvent gardé sa rigueur défensive. Après six ans à la tête de cette équipe, Deschamps s’approche du but. L’ancien coach de l’OM et de la Juventus Turin a eu tout le loisir de façonner un groupe à son image.  Surtout, il a pu transmettre sa culture de la gagne et son expérience à un groupe qui en était dépourvu. Prolongé jusqu’en 2020, Deschamps jouit de la confiance de son président, Noël Le Graët. Toutes les conditions sont réunies pour briller en Russie

 

L'équipe de France ne devrait pas connaître beaucoup de difficultés pour passer le premier tour. Les choses risquent de sérieusement se compliquer pour les 8èmes de finale. Les Bleus peuvent notamment affronter l'Argentine. Albiceleste ou pas, les hommes de Didier Deschamps devront impérativement au moins atteindre les demi-finales. Tout autre résultat sera synonyme de contre-performance. 

La présentation du Danemark

La présentation de l'Australie

La présentation du Pérou 

 

Coupe du Monde de la FIFA : Suivez 100% des matchs en direct seulement sur beIN SPORTS