Neal Maupay, le bonheur est dans le prêt